Vendredi 10 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 13 nouveaux cas ce vendredi 10 avril, soit 87 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cantines scolaires : 174 millions F CFA volatilisés

L’Association malienne de lutte contre la corruption et la délinquance financière, AMLCDF, accuse l’Etat et les mairies d’avoir fait disparaître les fonds alloués aux cantines scolaires. Elle a saisi par écrit le Bureau du Vérificateur, en lui demandant d’investiguer

Selon un courrier signé du président de l’AMLCDF, Moussa Ousmane Touré, adressé au Bureau du Vérificateur général, le nombre total des cantines scolaires au Mali est de 2 381 pour 480 737 bénéficiaires sur lesquels l’Etat subventionne 579 cantines pour 109 165, soit 22 % de bénéficiaires ; le reste qui s’élève à 1 302 est pris en charge par les partenaires intervenant dans le domaine de l’alimentation scolaire.

“Les besoins réels du pays au regard de la généralisation des cantines scolaires sont estimés à 11 947 cantines pour environ 2 226 112 bénéficiaires et l’alimentation scolaire est reconnue aujourd’hui dans notre pays comme un des leviers de l’amélioration des apprentissages. Elle permet d’aider bien d’enfants d’avoir l’opportunité de se restaurer à l’école, d’éviter de parcourir des longues distances“, affirme dans sa correspondance Moussa Ousmane Touré.

Selon les déductions de l’AMLCDF, en 2019, le budget de l’Etat avait prévu près de 4 milliards F CFA (3 961 267 000 F CFA), qui comprennent à la fois les frais de gestion du Centre national des Cantines scolaires, mais aussi une subvention pour la rénovation de certaines cantines et la création de nouvelles. “Le Comité de Gestion qui était censé recevoir la subvention, payer les vivres, les amener à l’école et travailler pour que les enfants puissent avoir à manger“, n’a rien reçu, car, souligne l’accusation, “dès que les ressources arrivent à la mairie, elles sont transférées aux Comités de Gestion qui n’a pas vu l’argent“.

174 567 000 F CFA étaient prévus dans le budget 2019 pour la mise en œuvre de la politique nationale de la scolarisation des filles. “Le montant a été intégralement exécuté au niveau déconcentré par les directions d’Académie d’enseignement, mais sur le terrain l’on constate qu’aucune des écoles visitées n’a reçu de financement. Où sont partis ces millions ?“

“C’est justement pour avoir de réponses à ces questions que nous demandons au Végal de mener des investigations“, affirme l’AMLCDF.

Alexis Kalambry

Source : Mali Tribune

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

10 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020