Vendredi 10 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 13 nouveaux cas ce vendredi 10 avril, soit 87 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Kayes : Le 2ème Pont opérationnel d’ici à fin Mai prochain

L’ouvrage est d’autant plus attendu qu’il devrait contribuer à décongestionner une ville qui connaît un inquiétant phénomène démographique, reconnaissable à la grande affluence humaine ainsi qu’à la densité des mouvements malgré l’arrêt du trafic ferroviaire.

Mais les attentes qui reposent sur le nouveau pont de la Cité de Rails ne sont guère loin d’être comblées. De source bien introduite, en effet, il sera opérationnel dans deux petits mois au plus tard. En tout cas, tout est fin prêt pour ce faire ou presque, y compris l’éclairage public qui force de loin la curiosité du public pour avoir précédé le revêtement, à cause notamment du retard accusé par le maître d’ouvrage. Il s’agit de l’entreprise française de droit malien, Somafrec. Nos sources indiquent que cette société attributaire du marché a jugé peu rentables la mobilisation de tout un dispositif et l’installation d’un site spécifique pour le seul revêtement d’une distance longue de moins de 600 kilomètres. Pour l’exécution de cette tâche, elle a donc eu recours aux compétences de l’entreprise chinoise COVEC à laquelle attribuée au demeurant la réalisation des voies d’accès au 2ème pont de Kayes. C’est dire que les travaux de revêtement – auxquels est suspendue la réception du précieux ouvrage -, interviendront dans le sillage des voies d’accès. Une source proche de la Direction Régionale des Routes assure, toutefois, que le délai ne saurait excéder la fin du mois de Mai, au regard du rythme d’évolution du chantier.

Érigé sur le fleuve Sénégal sur une longueur 550 mètres environ et 25 mètres de large – y compris ses passages cyclables et piétons -, l’ouvrage a coûté la bagatelle de 36 milliards de nos francs. Le 2 ème pont de la Cité des Rails, dont les travaux

ont débuté en 2018, est appelé à prendre le relais d’un ancêtre déjà trop vieux et désormais peu adapté à la densité du trafic entre le Sénégal et le Mali.

A KEÏTA

Source : Le Témoin

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

10 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020