Vendredi 10 Avril 2020
Banniere SAma Money

Covid-19 au Mali :

+ 13 nouveaux cas ce vendredi 10 avril, soit 87 malades du coronavirus

+ 7 Décès

+ 22 patients guéris

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Résultats financiers du Groupe SONATEL : Orange-Mali réalise un chiffre d’affaires de plus de 332 milliards de FCFA en 2019

Le groupe Sonatel a réalisé un chiffre d’affaires de 1086, 8 milliards de francs en 2019 contre 1022 milliards de frs en 2018, soit une hausse de 6,8 %. La filiale Orange-Mali a contribué à ses performances à hauteur de 332 milliards 616 millions de Fcfa, contre 321 milliards 616 millions de Fcfa en 2018. Ces résultats financiers confirment la place de leader de la firme Orange au Mali avec 58,8 % de part de marché. Déjà, le Groupe Sonatel annonce la mise en service de la G5 avant la fin de cette année, alors que ses concurrents en train de poursuivre leur installation de la 4G.

Les états financiers du groupe Sonatel ont parlé : le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’établit à 1086,8 milliards de nos francs en 2019, contre 1022 milliards en 2018. Soit une hausse de 6,3 % sur une année. Les performances ainsi réalisées révèlent que les indicateurs macro-économiques sont au vert dans presque tous les pays de présence du groupe Sonatel : Mali, Guinée, Sénégal, Guinée Bissau et Sierra Leone.

Il s’agit donc de très bons résultats, dus en grande partie à la contribution des relais de croissance que constituent notamment le data mobile (transfert de données) et Orange Money qui ont connu une progression respective de 25 % et 33% par rapport à 2018.

Pour le chapitre data mobiles, on relève un fort niveau de croissance du revenu, maintenu grâce à la pénétration de la 4G, la croissance du parc et des usages étant tirée par la solide dynamique de recrutement.

“Le groupe Sonatel a réalisé de solides performances commerciales et financières en 2019. Un réel motif de satisfaction car le maintien de celles-ci s’est opéré malgré le durcissement des contraintes réglementaires et fiscales et l’intensification de la concurrence sur tous nos marchés. Cela a été possible grâce à l’apport des relais de croissance (data mobile et orange money) et l’engagement des salariés dans tous nos pays de présence” s’est réjoui le directeur général, M. Sékou Dramé, en commentant ces résultats, vendredi dernier, à l’occasion d’une conférence de presse au siège de la Sonatel, à Dakar.

Concernant les contraintes soulignées par le patron du groupe Sonatel, il s’agit, plus précisément, de mesures fiscales et réglementaires qui ont impacté de 16,5 GXOF à la baisse l’Ebitda du Groupe tirées par les mesures réglementaires défavorables (baisse tarif interconnexion nationale au Sénégal et au Mali, taxe radio au Mali), le prolongement des mesures fiscales de 2018 (Cst au Sénégal) et les redressements fiscaux (Sénégal, Guinée). Ce qui renforce le mérite du groupe Sonatel qui peut afficher fièrement cette remarquable l’embellie notée au niveau des performances.

207,3 milliards de Fcfa d’investissements réalisés en 2019

Le montant des investissements réalisé en 2019 sur le périmètre consolidé du Groupe se chiffre à 207,3 milliards, en croissance par rapport à 2018 de 6,7 %. Pas surprenant, avec un tel niveau d’investissements, de voir que le Groupe Sonatel est leader sur tous les marchés où il est présent avec des parts de marché mobile respectives de 53,9 % au Sénégal, 58,8 % au Mali, 62,6 % en Guinée, 55,2 % en Guinée Bissau et 48,1% en Sierra Léone où Orange est devenu leader en octobre 2019.

Toutes les opérations pays du groupe Sonatel offrent des services 4G voire 4G+ à leurs clients, avec notamment l’obtention en 2019 des licences 4G en Guinée et en Sierra Leone. Pour maintenir son avance, la Sonatel a d’ailleurs annoncé le lancement prochain de la 5G pour être toujours plus performante que les concurrents. C’est ainsi que le Groupe Sonatel envisage de tester la 5G, avant la fin de l’année en cours, alors que ses concurrents en sont encore à poursuivre leur installation de la 4G.

Contribution de la filiale du Mali

Malgré des contraintes dont l’insécurité maintenue sur la partie Nord et Centre du Mali avec des impacts sur le programme des wap 3G/4G et sur la qualité de service, une forte progression des OTT entrainant la baisse les volumes et les revenus internationaux entrants, les effets de la régulation dont notamment la baisse du tarif plafond (81Fcfa TTC la minute voix et 10 Fcfa TTC par SMS) et la régulation du seuil des promotions, Orange-Mali a réalisé de solides performances commerciales, traduites d’une part par la forte progression du parc et des usages, et d’autre part par la croissance des revenus (+4,4%). En plus de l’extension du réseau national pour atteindre un taux de couverture de la population de 95%.

La reprise de la croissance du parc du groupe Sonatel s’est effectuée suite à la relance des ventes en masse de SIM, principalement au Mali, combinée à la bonne dynamique de recrutements dans tous les pays, à l’exception de la Sierra Leone impactée par l’identification.

En fin de compte, sur le chiffre d’affaires de 1086, 8 milliards de francs, réalisé en 2019 par le groupe Sonatel, contre 1022 milliards de francs Cfa en 2018, le Mali a contribué à hauteur de 332 milliards 616 millions de Fcfa, contre 321 milliards 616 millions de Fcfa en 2018. Cette croissance du chiffre d’affaires au Mali, notamment de +4,4%, est soutenue par des secteurs d’activité dynamiques, comme en témoignent les chiffres enregistrés et caractérisés par de la croissance : Orange Money (+ 10,1%), Internet Mobile (+ 7,8%), pour ne citer que ces performances.

              Amadou Bamba NIANG

Source : aujourdhui

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Me Mountaga Tall à propos du Conseil des ministres par visioconférence : "Le Gouvernement, pour se protéger contre le Coronavirus se barricade derrière les écrans pour délibérer. Bravo !

Sauf qu'au moment, le même Gouvernement envoie les malien(nes) s'agglutiner aux meetings électoraux et dans les bureaux de vote. Le droit à la santé et à la vie ne vaut-il pas pour tous ?"

Blog

Hommage de Birama Konaré, écrivain, à Soumaïla Cissé et ses compagnons : « Il faut agir pour faire tomber la distance entre Soumaïla Cissé et nous »

« Nous sommes tous à Nianfunké jusqu’à ce que vous nous reveniez

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Distanciation sociale

09 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

10 Avril

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020