Mardi 25 Février 2020
Journée de l'emploi

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Gaz butane au Mali : Fin de la pénurie

Exonéré par le gouvernement, ne disposant d’installations répondant aux normes, le Groupement des professionnels du gaz butane au Mali s’est permis de pénaliser des millions de citoyens en provoquant une pénurie pour se faire une fortune durant quelques semaines.

Heureusement, les plus avisés ont vite compris la stratégie.

Dans sa politique de baisser le prix du gaz pour les citoyens maliens, le gouvernement a subventionné le gaz domestique en acceptant d’endosser une partie des charges afin de permettre aux populations d’avoir du gaz à moindre coût. C’est dans ce cadre qu’un accord a été conclu entre le gouvernement et le groupement des professionnels du gaz domestique au Mali. À travers cet accord, le gouvernement du Mali   s’est engagé à subventionner le gaz pour soulager les citoyens.

Partant de cet engagement, le gouvernement accorde beaucoup de faveurs aux différentes sociétés qui importent du gaz au Mali, notamment SODIGAZ, FASOGAZ et SIGAZ… Parmi ces faveurs on peut citer entre autres l’exonération, l’assouplissement de certaines exigences dans le cadre du contrôle.

Malgré ces nombreux avantages accordés par l’Etat, ces sociétés font de ce partenariat une véritable mine d’or dont les citoyens payent le prix fort. Pour rappel, le groupement a suspendu l’approvisionnement du marché en gaz le 05 octobre 2018 durant des semaines. Il a fallu un accord avec le gouvernement pour éviter la rupture totale.

Cette année encore, le même groupement est revenu à la charge au motif du non-paiement d’arriérés de subventions que l’Etat doit verser. Les importateurs réclament une somme de 7 milliards au gouvernement.

Et pourtant, durant leur suspension de livraison de gaz, les importateurs vendaient du gaz au prix de leur choix. Ce prix varie de 8000 à 20 000 FCFA pour une bouteille de 6 kg. Après avoir ruiné les simples citoyens durant des mois, le même groupement a finalement décidé de reprendre la distribution du gaz, car la majorité des Maliens a compris son petit jeu.

Faute de clients, ils ont fait un demi-tour. Selon des sources proches du gouvernement, des mesures draconiennes seront prises contre les sociétés de destruction de gaz au Mali concernant le respect des normes et surtout le respect du poids.

Y. Doumbia

Source : Le Débat 11 Fév 2020

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

APPEL A CANDIDATURES « Prix Oumar Diallo » 4e édition

Radio, presse écrite et en ligne
« La cohésion sociale au Mali : c’est encore possible ! »

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Professeur Ahmadou Aly Mbaye, à propos de la fin du F CFA : « l’ECO a le mérite d’éjecter la France du système »

La date du 21 décembre 2019 sera historique pour les pays de la Zone CFA, qui vient de connaitre le second important changement dans son arrangement institutionnel, en 75 ans d’existence, après la non-moins historique dévaluation de 1994.

Lire la suite

Fin de la formation des jeunes communicateurs traditionnels

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi le réchauffement climatique?

25 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Togo: coup KO pour Faure Gnassingbé

25 Février

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020