Gestion de la crise dans les Régions de Mopti et Ségou : 12,3 milliards de fcfa pour des actions prioritaires

Publié le 04 février
Source : l'Essor

Pour la mise en œuvre du plan d’actions humanitaires de relèvement et de développement, le gouvernement a mis cet important financement à la disposition du Projet de reconstruction et de relance économique (PRRE)

Le financement est prélevé sur le filet social et servira à mettre en œuvre des actions de relèvement au bénéfice des populations affectées par la crise. Afin de définir ces actions prioritaires à mettre en œuvre dans le cadre de la gestion de la crise dans les Régions de Mopti et Ségou, s’est tenue hier une réunion technique au secrétariat permanent du Cadre politique de gestion de la crise à Hamdallaye ACI 2000.

Les travaux qui se sont déroulés sous la présidence de Boubacar Gaoussou Diarra, secrétaire permanent dudit Cadre, ont réuni des conseillers du Premier ministre, les gouverneurs des Régions de Mopti et Ségou, les secrétaires généraux des départements ministériels membres de ce Cadre politique, les directeurs des Agences de développement local des Régions de Ségou et Mopti et les présidents des conseils régionaux des deux régions.

Le financement est reparti comme suit : 6,593 milliards de Fcfa pour la sécurité alimentaire, 3,117 milliards de Fcfa pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement, 412 millions de Fcfa pour la santé et la nutrition, 265 millions de Fcfa pour les abris et les biens non alimentaires. Et aussi 1,378 milliard de Fcfa pour l’éducation, 145 millions de Fcfa pour la production et 143 millions de Fcfa pour la coordination. Ces ressources bien que disponibles en 2019 n’ont pas été utilisées. Elles ont donc été reconduites pour cette année.

Le secrétaire permanent du Cadre politique pour la gestion de la crise dans les Régions de Mopti et Ségou a, dans son intervention, rappelé que c’est le 11 décembre 2019 que le gouvernement a prélevé sur le filet social destiné au Plan de sécurisation intégré des Régions de Mopti et Ségou, le montant de 12,3 milliards de Fcfa pour la mise en œuvre d’actions humanitaires de relèvement et de développement. Boubacar Gaoussou Diarra a expliqué ensuite que la rencontre avait pour objectif d’établir une liste d’activités prioritaires à transmettre à la Primature. Il a précisé que les actions qui ne seront pas prises en charge par ce financement seront intégrées dans les plans d’actions de la stratégie de stabilisation des Régions de Mopti et Ségou.

QUATRE AXES STRATÉGIQUES- Le gouverneur de la Région de Mopti, le général Abdoulaye Cissé, pour sa part, a salué l’initiative de cette réunion qui est l’occasion de coordonner les priorités régionales afin d’accélérer la stabilisation des Régions de Mopti et Ségou. Selon lui, cela passe par une réalisation rapide des actions sur les quatre axes stratégiques du Plan de sécurisation intégré des Régions de Mopti et Ségou à savoir la sécurité, la gouvernance, le développement socio-économique et la communication.

Le gouverneur de la 5è Région a indiqué que plus de 90% des actions planifiées pour l’année 2019 n’ont pu être réalisées par les ministères techniques concernés. C’est pourquoi, il a jugé urgent de mobiliser des ressources et de les mettre à la disposition des gouverneurs de région et des responsables des collectivités territoriales, afin d’aller de l’avant dans la stratégie globale de stabilisation des Régions de Mopti et Ségou.

Le général Abdoulaye Cissé a promis de créer les conditions nécessaires à la réalisation des actions programmées en 2020 dans sa région en étroite collaboration avec les services déconcentrés, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers.

De son côté, le gouverneur de Ségou, Biramou Sissoko, dira qu’à l’instar de la Région de Mopti, la plupart des activités programmées en 4è région n’ont pas connu d’exécution. Il a signalé la difficulté relative au fait que les services régionaux des départements ministériels ne sont pas des chefs de programmes dans l’exécution du budget programme.

Le chef de l’exécutif régional a tout de même cité quelques réalisations faites dans sa région à savoir l’équipement par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation de 22 arrondissements en véhicules, l’installation, par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, de panneaux solaires dans une vingtaine de localités, la réalisation d’infrastructures scolaires. Il a cité aussi d’autres actions réalisées par le ministère de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté dans les Cercles de Ségou, Macina et Niono. Birama Sissoko a évoqué également des cages flottantes réalisées par le ministère de l’Élevage et de la Pêche dans les Cercles de San et Ségou.

Le président du Conseil régional de Ségou, Siaka Dembélé, a dénoncé le faible résultat par rapport aux réalisations de l’année écoulée. Il a expliqué cette situation par le fait qu

Pour obtenir des résultats probants, il a préconisé un changement de gouvernance en mettant les ressources à la disposition des représentants des régions pour qu’ils travaillent au bénéfice des populations.

Dieudonné DIAMA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook