Samedi 28 Mars 2020
Banniere SAma Money

Urgent :

Mali : 7 nouveaux cas de maladies à coronavirus déclarées ce samedi 28 mars 2020 par le Ministère de la Santé.

Ce qui porte à 18 les cas de Covid-19 en territoire malien.

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Transport : Une grève des chauffeurs en vue

Les chauffeurs des gros porteurs, des transports en commun et même ceux des particuliers menacent d’immobiliser les véhicules les 19, 20, 21 février prochains.

Dans leurs préavis de grève déposé sur la table du ministère des Transports, le Syndicat national des chauffeurs et conducteurs routiers du Mali dénonce « les tracasseries routières et exige l’application des textes en la matière ». Pour le secrétaire général adjoint du Syndicat des chauffeurs et conducteur routier du Mali, cette grève est liée aux difficultés que les chauffeurs rencontrent sur les corridors, notamment les différentes rackettes. ”Nous avons demandé l’application du règlement 14 de l’UEMOA qui cite les acteurs qui doivent opérer sur les corridors, mais tel n’est pas le cas.” regrette Zakaria Chérif Haïdara.

Les autres revendications des chauffeurs sont relatives à l’amélioration de leurs conditions de vie. En plus de l’accès facile aux logements sociaux, le syndicat demande l’adoption d’une convention collective pour garantir les contrats de travail et de la sécurité sociale aux chauffeurs. ”Nous avons décrié la non application de la convention collective lors de notre précédente grève. Il y a eu des négociations. La balle se trouve dans le camp des transporteurs qui refusent de signer la convention”, a fustigé le secrétaire général adjoint du Syndicat des chauffeurs et conducteurs routiers du Mali. Selon lui, c’est pour toutes ces raisons qu’ils iront en grève à partir du 19 février prochain.

Le Syndicat national des chauffeurs et conducteurs routiers du Mali se dit ouvert au dialogue, mais exige la satisfaction de tous les huit (08) points de revendication.

Sokolo :

Retour des terroristes

Les terroristes sont donc retournés, le mercredi 29 janvier dernier, dans le camp de l’armée à Sokolo. Ils ont occupé les lieux pendant des heures, selon des témoins. Les mêmes sources affirment que « les habitants se sont terrés chez eux toute la nuit ». A Sokolo « les populations se sentent abandonnées » depuis le départ des forces de défense et de sécurité, selon des sources locales. Selon elles, « la population informe très souvent les forces présentes dans la zone, mais ces derniers n’exploiteraient pas ces informations comme il faut ». Cette situation nuirait à la collaboration entre la population et les forces de sécurité, regrettent certains habitants.

Terrorisme :

Les groupes djihadistes peu disposés au dialogue

Les groupes djihadistes actifs au Mali ne montrent “pas de dispositions très évidentes” à un dialogue, a estimé, le jeudi dernier à Bamako, le chef des opérations de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix. “Je crois que ce qui est important, quand on parle de dialogue avec des parties, quelles qu’elles soient, c’est: Est-ce qu’il y a une disposition au dialogue? Pour faire quoi? Et est-ce que les actes correspondent à un minimum de prédisposition au dialogue?”, a expliqué M. Lacroix lors d’une conférence de presse. “S’il y a des représentants des autorités maliennes qui sont tués, attaqués, les écoles qui sont attaquées, fermées, la population harcelée…, ce ne sont pas des symptômes de prédisposition au dialogue très très évidents”, a ajouté le secrétaire général adjoint des Nations unies Dimanche, une attaque revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), la principale alliance jihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, contre le camp de la gendarmerie de Sokolo, proche de la frontière mauritanienne, a coûté la vie à 20 militaires maliens.

Ségou :

Manifestation des travailleurs de la Comatex

Les travailleurs de la Compagnie malienne de textiles (Comatex SA) ont violemment manifesté, le vendredi dernier. Selon des sources locales, des ouvriers ont dénoncé la retenue de 3 jours sur leur salaire suite à leur grève du 6 au 10 janvier décrétée par le comité syndical. Selon des témoins, dans leur colère, des centaines des ouvriers s’en sont pris au chef du personnel de l’entreprise. Grièvement blessé, il a été transporté d’urgence à l’hôpital Nianankoro Fomba.

Koro :

Le village de Gourthin attaqué

Des hommes armés non identifiés ont attaqué la semaine dernière le village de Gourthin dans la Commune de Dioungani. Selon des témoins, grâce à la détermination du Groupe d’auto défense, les bandits ont fini par fuir après avoir tué 2 personnes et blessé 2 autres.

Kadiolo :

Rencontre sur les BVG

La lutte contre les violences basées sur le genre », était le thème d’une rencontre, le mercredi dernier, à Kadiolo. L’objectif, selon les organisateurs, était de collecter les besoins en renforcement de capacités des institutions locales dont les collectivités, en matière de lutte contre les VBG. La rencontre a enregistré la présence des maires, des chefs de services, ainsi que les forces de défense et de sécurité. Elle a été organisée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

Source : l’aube

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Haro sur les Sotrama : Vivement un autre concept, des minibus avec des arrêts précis pour prendre le relai

Le caractère « accidentogène » des Sotramas provoque de plus en plus l’ire de la population urbaine. 

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme et alors que les preuves de son innocence ont été rendues publiques depuis plusieurs semaines, le journaliste béninois Ignace Sossou est toujours en prison et son procès en appel n’a pas débuté. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les profiteurs du coronavirus

25 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: faut-il reporter les élections du dimanche 29 mars 2020?

25 Mars

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020