Régions de Mopti, Tombouctou et Gao : 1.200 tonnes de riz au profit des populations vulnérables

Publié le 29 janvier
Source : l'Essor

Ce don a été offert par le Japon dans le cadre d’un vaste programme d’assistance alimentaire. Le Japon a fait don de 1.200 tonnes de riz à notre pays à travers le Commissariat à la sécuritaire alimentaire.

Ce don vient en aide aux populations vulnérables des Régions de Mopti, Tombouctou et Gao, touchées par les conflits multiformes. L’opération de distribution a été lancée hier dans la cour de l’Office des produits agricoles du Mali (OPAM).

L’extension des conflits armés dans la Région de Mopti a entraîné la hausse du nombre de personnes dans le besoin alimentaire qui est passé de 3,2 millions en janvier à 3,9 millions en août dernier. Ces conflits et le changement climatique gênent les activités agricoles, ce qui présage une issue incertaine pour la campagne agricole 2019-2020 dans ces localités. De plus, les inondations ont fait plus de 20.000 sinistrés ainsi que des dégâts matériels très importants ces dernières années dans notre pays. Face à cette situation, le gouvernement a sollicité l’appui du Japon qui a ainsi répondu favorablement en offrant 6.428 tonnes de riz dans le cadre d’un programme d’assistance alimentaire qui a débuté en 2017. Sur ces 6.428 tonnes qui constituent le don alimentaire non remboursable, 1.200 tonnes ont été accordées exceptionnellement au Commissariat à la sécurité alimentaire pour venir en aide aux populations vulnérables. À travers ce don, le Japon vise non seulement à satisfaire les besoins urgents des populations maliennes, mais aussi à soutenir les mesures de sécurité alimentaire sur le court et le moyen termes.

Dans son intervention, le commissaire à la sécurité alimentaire a souligné que l’évaluation provisoire de la situation alimentaire et nutritionnelle au titre de la compagne agricole 2019-2020 par le Système d’alerte précoce (SAP) a relevé que d’octobre 2019 à décembre 2019, environ 38.756 personnes étaient en phase d’urgence, soit, 0,19% et 609.574 personnes en phase crise, soit 2,97% de la population du pays.

Selon Kassoum Denon, ce don qui s’adresse à une partie des 38.756 personnes en besoin d’appuis alimentaires d’urgence, va contribuer à l’atténuation des difficultés alimentaires, mais aussi jouer un rôle fondamental dans la stabilisation du marché céréalier et dans le développement socio-économique de notre pays.

Au nom du président de la République et du gouvernement, le commissaire à la sécurité alimentaire a demandé à l’ambassadeur du Japon au Mali, Daisuke Kuroki, de bien vouloir transmettre aux plus hautes autorités de son pays, les remerciements du Mali et sa gratitude pour cet important élan de solidarité que le gouvernement nippon a constamment et inlassablement témoigné en faveur de la politique de sécurité alimentaire au Mali. Il a rassuré que ce don sera utilisé à bon escient.

La fourniture de vivres en nature, selon l’ambassadeur Daisuke Kuroki, demeure un outil essentiel de coopération et constitue la meilleure solution dans les situations de précarité ou de crise. Il a saisi l’occasion pour informer que les 4.327 tonnes de riz de l’assistance alimentaire japonaise de l’année 2018 sont déjà arrivées au port de Dakar pour l’acheminement sur Bamako. Quant à celle de l’année 2019, il dira que le choix des produits est déjà défini et le processus d’appel d’offres en vue de l’achat du riz choisi est en cours au Japon.

Le riz offert par le Japon, a déclaré le diplomate nippon, sera envoyé dans les Régions de Mopti, Tombouctou et Gao affectées par la crise sécuritaire. Il s’agit précisément de 394 tonnes pour les Cercles de Douentza, Koro et Ténenkou dans la Région de Mopti, 482 tonnes pour les cercles de Tombouctou et Gourma Rharous dans la Région de Tombouctou, 124 tonnes pour le Cercle de Gao et 200 tonnes pour les populations déplacées internes des trois régions.

Au nom des gouverneurs des régions bénéficiaires, le général Abdoulaye Cissé, gouverneur de Mopti, a remercié la Coopération japonaise pour ce don de riz aux régions confrontées à des situations alimentaires précaires. La présente assistance alimentaire, a-t-il dit, permettra d’atténuer les difficultés alimentaires de nos populations durement éprouvées pendant cette période.

Anne-Marie KEITA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook