Jeudi 17 Octobre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

OMVS : Où sont passés les 3,498 milliards destinés aux travaux d’électrification des 34 villages de Manantali ?

34 villages ont été recasés lors de la construction du barrage de Manantali. Nous sommes en décembre 1986, et à cette période, un cahier de charge avait été établi entre les populations et l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal OMVS.

Mais ironie du sort, ce cahier que réclament certaines élites des communes est introuvable, pis  le fonds de 3, 498 milliards crée pour la réalisation des travaux d’électrification des localités suite à l’édification du barrage de Manantali ne semble pas arriver à bon port. La population  sur pied de guerre

Dans le cahier de charge, il est détaillé toutes les actions que doivent mener l’OMVS pour le développement des communes.  Après 15 ans de gestion de l’entreprise sud-africaine ESKOM (2000-2015, c’est la SEMAF (Société d’exploitation de Manantali et de Felou SA) qui a  la lourde responsabilité de gérer le barrage. Mais aujourd’hui, certaines communes comme celle de Bamafélé ne bénéficient que de 6 millions par ans du barrage. Ce montant a été seulement vu à la hausse cette année après plusieurs combats menés par la jeunesse et la mairie qui recevait seulement 3 mois pendant plusieurs les années passées. C’est donc la froideur du côté de la population qui ne comprend pas sa souffrance malgré la présence du barrage

Ce qui fâche

La population est sur pied de guerre. On reproche à la SEMAF de ne pas considérer les clauses du cahier de charge tandis qu’eux-mêmes se la coulent douce. Tous les avantages sont accordés aux travailleurs et à leurs enfants. Colonie de vacances, médicaments gratuits à hauteur de 100 000 F par mois dans une pharmacie privée, bref, tout y est pour le confort des agents de la société. Au même moment les villageois broient du noir (maladie, école dans des états délabrés et l’électricité reste toujours un luxe. Et pourtant il y’a deux ans, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, en son temps avait inauguré le Projet d’électrification de 34 villages déplacés dans les communes rurales de Bamafélé, de Niantasso et de Diokili suite à la réalisation du barrage. Mais depuis lors rien n’a changé … Les habitants sont dans le noir. La question qui se pose est de savoir où sont passés 3,498 milliards de Fcfa créés le 31 décembre 2016 pour la réalisation des travaux d’électrification des 34 villages ? Selon nos sources bien introduites, rien n’a été fait dans les règles de l’art à part quelques villages qui ont bénéfice de quelques poteaux, quelques lampadaires…. Et le reste de l’argent a pris certainement une autre destination ‘’ Je demande où est passée le reste cette faramineuse somme pour l’électrification de notre village, se demande un habitant de Bamafèlè très remonté contre la situation. Quelques entreprises maliennes et sénégalaises se sont enrichis avec les sous, mais le travail a été bâclé et on se demande où est partie cette importante somme dont le lancement a fait l’objet d’un grand coup médiatique. Est-ce sont les entreprises à qui le marché a été attribué qui ont mal fait le travail ou  c’est l’OMVS qui a failli ? Une certitude la population de Bamafèlè à travers sa jeunesse ne compte pas se laisser faire. Elle entend se faire entendre à travers l’organisation d’une journée sans travail. Si jamais le cahier de charge qui est caché par les responsables  n’est pas appliqué, une semaine sera bientôt décrétée  où il n’y aura pas de travail.Pour informer les responsables de l’OMVS de la situation actuelle, je suis allé même à Dakar pour demander audience auprès du commissaire, mais les policiers n’ont pas voulu me laisser voir Ahmed DianéSéméga, a laissé entendre le président des jeunes de Bamafèlè, M Dioncounda Dembélé.

‘’ Nous avons envoyé une lettre le 29 juillet à l’OMVS  mais sans réponse. Avant le 30 octobre, si rien n’est fait nous allons faire une marche pacifique pendant une semaine.

Affaire à suivre !

AbdourahmaneDoucouré

Source : La Sirène 9 Oct 2019

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Le retour de Bachar

17 Octobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Sénégal : l'influence politique des confréries religieuses

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019