Jeudi 22 Août 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Marché des vignettes pour engins à 4 roues : Graphique Industrie de Alou Tomota incapable !

Si les vignettes des engins à deux roues sont disponibles sur le marché, force est de reconnaitre que la délivrance des vignettes de celles pour engins à quatre roues accuse cette année un sérieux retard.

Jusqu’à présent, les vignettes, dont le marché a été attribué à la société Graphique Industrie de Alou Tomota, ne sont pas mises sur le marché. Alors qu’auparavant, les vignettes étaient disponibles dès le 1er janvier. Les propriétaires d’engins à quatre roues ne comprennent plus rien à cette situation devenue trop confuse. Selon nos informations, ce retard est dû à l’absence de l’ancien directeur général des Impôts, Sidima Dienta, qui avait délaissé son poste pendant plusieurs semaines pour se réfugier à l’étranger, alors qu’il était le seul à faire passer ce marché. Donc, il a fallu la nomination de son successeur, Mathias Konaté, pour lancer ce marché. Du coup, il a été attribué à Graphique Industrie de Alou Tomota au profit de la Canadienne Bank, qui détenait le même marché depuis plusieurs années.

Le hic est que la Société Graphique Industrie se trouve aujourd’hui en difficulté, selon nos informations, pour exécuter le marché. D’où ce retard qui causera d’énormes préjudices en termes de mobilisation des recettes au niveau des Impôts.

La question qui est sur toutes les lèvres, c’est de savoir à quand finalement la mise en vente de ces vignettes ? Les propriétaires de véhicules ont déjà trop attendu !                                                              

 El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd'hui-Mali

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Il y a une vie après le FMI (Rediffusion)

21 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Votre G7 des solutions

21 Août

© Dépêches du Mali 2012 - 2019