Lundi 18 Mars 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme et à l’épanouissement de l’enfant : DES PROJETS FINANCÉS DANS TOUTES LES RÉGIONS

Le Fonds d’appui à l’autonomisation de la femme à l’épanouissement de l’enfant (FAFE) a organisé, hier à la Maison de la femme de la rive gauche, la 2ème réunion statutaire du comité de pilotage du FAFE, au titre de l’année 2018. La cérémonie d’ouverture était présidée par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr Diakité Aïssata Traoré, en présence de la directrice du FAFE, Mme Kanté Fatoumata Diancoumba et des membres du comité de pilotage. Cette réunion portait sur l’état de mise en œuvre des recommandations de la première réunion de l’année qui s’achève, la situation des activités réalisées en 2018 et les perspectives du FAFE.

A l’entame de ses propos, la ministre en charge de la Promotion de la Femme a indiqué que la réunion se tenait conformément à l’arrêté interministériel N°2526/MEF-MPFEF-SG du 30 juillet 2015 qui détermine les modalités de gestion de FAFE. Aussi, Dr Diakité Aïssata Traoré a rappelé que le comité de pilotage est l’organe de décision de contrôle et d’orientation du Fonds et a pour mission de valider les documents techniques relatifs aux conditions d’accès au fonds et dossiers de financement soumis à la cellule technique du FAFE. Il a aussi mission d’autoriser le financement des projets, de faire le suivi des ressources allouées et de veiller à éviter les multiples financements des bénéficiaires. «C’est fort de ces prérogatives statutaires que la première réunion du comité de pilotage au titre de l’année 2018 s’est tenue le 23 mars 2018 », a souligné Dr Diakité Aïssata Traoré, ajoutant que les conclusions de la première réunion ont apporté des innovations et des changements profonds dans la stratégie d’intervention du Fonds dans un souci d’efficacité et d’efficience.

La ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a invité tous les membres du comité de pilotage à s’inscrire dans une démarche franche et objective afin d’apprécier les progrès accomplis et faire des critiques constructives et proposer de nouvelles pistes pour plus de performance du FAFE. Pour sa part, la directrice du FAFE dira que la réunion permet d’échanger sur les activités pendant l’année et sur les perspectives. Concernant les activités menées sur le budget d’Etat, elle a expliqué que sa structure a financé des projets dans toutes les régions. Elle a aussi réalisé des missions de sensibilisation dans les régions de Mopti, Ségou, Kayes et Sikasso.

«Dans le cadre de l’entrepreneuriat féminin, nous avons eu à former des femmes entrepreneurs dans la promotion des technologies de l’information et de la communication (TIC), en partenariat avec ONU Femmes», a ajouté Mme Kanté. En outre, elle a révélé que le FAFE a lancé un appel à propositions de projets. Il a reçu plus 500 projets sur la table et le dépouillement est fini. Il y a des projets qui ont été sélectionnés et certains sont en cours de transmission à la Banque nationale de développement agricole (BNDA). Parlant du budget du FAFE, Mme Kanté Fatoumata Diancoumba a confié que pour l’année 2018-2019, celui-ci est estimé à 500 millions de FCFA.

Mohamed Z. DIAWARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Tout a un prix même un député

18 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Felix Tshisekedi: de la parole aux actes?

18 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019