Lundi 25 Mars 2019
Bannière SWED

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Polémique autour des 100 millions de Soumi : Les graves accusations de l’Honorable Gassama à l’endroit de Haïdara

 Moi et Bandiougou Gakou, ancien ambassadeur on était mandatés pour aller remettre 100 millions de Fcfa à Haïdara, afin d’appeler ou donner des consignes de vote au candidat Soumaila Cissé, aux présidentielles de 2013.

Mais, à la dernière minute, Haïdara, nous a appelé moi et Gakou, (nous avons des témoins toujours vivants, dont Iba N’Diaye, Younoussi Touré et Malick Touré), pour nous dire qu’il ne peut pas sortir publiquement pour donner des consignes de vote, mais il a promis de le faire de façon secrète », a-t-il raconté. Et d’ajouter : «  je vais vous dire une chose, nous avons l’enregistrement au moment où on lui remettait l’argent et il est temps qu’on se dise la vérité ». « Nous avons le son, lui a raconté à certains de ses fidèle comme N’Fa Simpara, Adama Kané, qu’il a reçu 100 millions de la part de Soumaila Cissé », a-t-il poursuivi.

« Depuis 20 ans, je suis dans la politique, je n’ai jamais pris l’argent d’un homme politique pour aller donner à l’Imam Mohamoud Dicko, pour des raisons de vote. Mais ceux qui ont pris sont dans les noirs. Si Haidara sait qu’il n’a pas pris ces 100 millions, qu’il amène le Saint Coran que chacun mette sa main sur ça, je suis prêt même aujourd’hui », a conclu l’honorable Gassama.

A M Touré

Source: 22 Septembre

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Gouvernement inclusif

25 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Plus de 130 morts dans le centre du Mali

25 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019