Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Fermeture de commerces à Nioro du Sahel : La raison de la colère du Chérif M’Bouillé

Il y a deux semaines, le chérif de Nioro Cheick M’Bouillé Haïdara a fermé ses magasins d’alimentation dans la ville de Nioro et ses environnants. Un coup dur pour les populations qui s’approvisionnent dans ces magasins en denrées alimentaires à des prix défiants toute concurrence.

En effet, cette décision de M’Bouillé de Nioro qui ne souffle plus dans la même trompette que le Président de la République est interprété autrement. Certains avancent des arguments selon lesquels, le Président de la République a pris sa revanche sur le Cherif en lui tordant la main pour payer désormais des impôts. D’autres vont plus loin en affirmant que ses gros porteurs qui alimentent ces commerces ont été bloqués dans les postes de contrôle faute de paiement de taxe.

Cependant, une source proche du religieux indique que la vraie raison de la fermeture des Boutiques de Nioro est liée à la découverte d’un réseau mafieux qui détournait les montants destinés au paiement des impôts. Selon la même source, M’Bouillé est révolté contre le fait que son commerce est intimidé par des agents alors qu’il s’acquitte correctement de ses taxes et impôts contrairement aux rumeurs faisant état qu’il ne paie pas d’impôts. « Certes, il bénéficie de certaines faveurs mais, comme les autres citoyens, il paye ses impôts », ajoute la source. Mais le hic qui titille, c’est que certains au niveau des impôts encaissent l’argent et utilisent le nom du Chérif de Nioro comme couverture et se la coulent douce avec ces montants. Un vrai réseau mafieux.

Furieux, le Chérif a ordonné la fermeture de tous ses magasins à Nioro et entourages. Aujourd’hui dans la ville de Nioro, les populations souffrent du manque criard des produis de première nécessité et ne savent plus où donner la tête. Une médiation serait engagée pour supplier M’Bouillé de revenir sur sa décision. À noter que les produits alimentaires du Chérif sont les plus abordables et permettent aux populations de mener une vie plus ou moins chère dans cette localité sahélienne.

En attendant, les maliens sont curieux de savoir plus sur le mobile du désamour existant entre le régime en place et le Chérif de Nioro, Cheick M’Bouillé Haïdara.

Diallo

Source : Nouveau Réveil

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018