Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Coopération entre le Mali et la Banque mondiale : Signature des accords de financements à hauteur de 98 milliards de FCFA

La salle de conférence du ministère de l’économie et des finances a servi de cadre hier lundi 16 juillet 2018, à la cérémonie de signature des accords de financements relatifs aux Projets de Développement Agricole des Zones Arides au Mali (PDAZAM) ; au deuxième appui budgétaire général à la réduction de la pauvreté et à la croissance inclusive ; et au projet d’urgence sur les Filets Sociaux «Jigisemejiri». Cette signature de convention permettra au le Mali de bénéficier du Groupe de la Banque mondiale, d’un nouvel appui financier de 174, 4 millions de dollars soit environ 98 milliards de FCFA.

La cérémonie de signature des trois accords de financement était présidée par le ministre de l’économie et des finances, Dr Boubou Cissé, en présence de son homologue de l’agriculture, Nango Dembélé, de la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Mali, Mme Soukeyna Kane et d’autres personnalités. « Nous sommes ici, en effet réunis, pour la cérémonie de signature des Accords de don et de prêt d’un montant total de 172 millions de dollars pour trois opérations entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque mondiale », a-t-elle dit. Selon elle, le premier accord est relatif à la deuxième opération d’appui aux politiques de développement (appui budgétaire) pour la réduction de la pauvreté et la croissance inclusive au Mali d’un montant de 60 millions de dollars américains. Avant d’ajouter que le deuxième accord concerne le Projet de développement de la productivité et la diversification agricole dans les zones semi-arides du Mali (PRODAZAM) d’un montant de 60 millions de dollars américains. Elle a fait savoir que le troisième accord est relatif à un deuxième financement additionnel du Projet de filets sociaux d’un montant de 54,4 millions de dollars américains. A l’en croire, ces projets de financement permettront d’améliorer d’une part, la productivité et la résilience d’au moins 20 000 ménages dans 12 cercles des régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Mopti, et d’autre part, l’accès à des soins de santé gratuits par l’intermédiaire du Régime d’assistance médicale (RAMED) à presque 60000 chefs de famille et à leurs membres directs. Pour sa part, le ministre de l’économie et des finances, Dr Boubou Cissé s’est réjoui de la signature des trois accords de financement en faveur du Mali. Aux termes de cette signature, dit-il, le Mali va bénéficier du Groupe de la Banque mondiale, d’un nouvel appui financier de 174, 4 millions de dollars soit environ 98 milliards de FCFA. « Le montant cumulé de ces concours financiers du groupe de la Banque à notre pays durant le semestre écoulé s’élève à 312,2 millions de dollars, soit environ 175,4 milliards de FCFA. Je voudrais, pour conclure, donner l’assurance à Madame la Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Mali et, à travers elle, au Groupe de la Banque mondiale, que toutes les mesures voulues seront prises pour permettre la bonne exécution des projets financés au Mali, notamment ceux des Accords qui viennent d’être signés, contribuant ainsi à la réussite de notre stratégie de croissance accélérée et de son plan d’action», a dit le ministre Boubou Cissé.

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain 17 Juil 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018