Mercredi 20 Mars 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : « En mars 2018, le nombre d’emplois créés est de 252.313 »

Le samedi 30 juin 2018, le ministre de l’emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, a procédé à la pose de la première pierre des infrastructures qui seront réalisées au Centre de formation professionnelle de Missabougou (CFPM) dans le cadre du Procej (Projet de développement des compétences et emploi des jeunes) et à la remise d’équipement mécanique auto par le Projet d’employabilité des jeunes du Mali (PEJM). Au cours de cette cérémonie, le ministre Ben Kattra a fait savoir qu’en mars 2018, le nombre d’emplois créés est de 252.313 ; soit 126,2% de taux de réalisation.

Outre le ministre Ben Kattra, cette cérémonie a enregistré les responsables du Procej, du PEJM, du Centre de formation professionnelle de Missabougou, des autorités communales et traditionnelles. Après les mots de bienvenue du représentant du maire de la commune VI du district de Bamako, la directrice générale du Centre de formation professionnelle de Missabougou (CFPM), Mme Touré Diarrah  Dramane a fait savoir que 377 personnes ont été formées par son centre en 2017.

Avant d’ajouter que les reformes au CFPM sont énormes dont l’amélioration de la gouvernance. En outre, elle a remercié les partenaires dont le Procej. «Nous veillerons soigneusement tous les biens publics mis à notre disposition», a-t-elle promis. Pour sa part, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, a fait savoir que par un accord de financement entre le groupe de la Banque Mondiale et le gouvernement du Mali, signé le 25 juillet 2014, le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes ( PROCEJ), a été mis en place pour améliorer l’éducation et la formation pour l’employabilité et les possibilités d’emploi des jeunes du Mali.

Ce projet, dit-il, appui un certain nombre d’établissements techniques et professionnels des ministères de l’Éducation nationale et de l’Emploi et de la Formation professionnelle, parmi lesquels le Centre de formation professionnelle de Missabougou. « C’est vous dire que la présente cérémonie s’inscrit en droite ligne de l’atteinte des objectifs du PROCEJ et du PEJM, mais aussi constitue une réponse aux préoccupations du président de la République Son Excellence El Hadj Ibrahim Boubacar KEITA, pour la création des deux cent mille emplois pour les jeunes et bien au-delà préparer une jeunesse capable de relever le défi d’une main d’œuvre de qualité bien adaptée aux besoins de l’économie nationale. A ce titre, je voudrais rappeler que la promesse de Ibrahim Boubacar Kéïta, président de la République, pour la création de 200.000 emplois, faite aux Maliennes et aux Maliens en 2013, est atteinte et dépassée à ce jour. Déjà en mars 2018, le nombre d’emplois créés est de 252.313 ; soit 126,2% de taux de réalisation. Promesse faite. Promesse tenue », a dit le ministre.

Par ailleurs, il exhorta l’administration du CFPM, le personnel, les apprenants et les usagers du Centre à faire bon usage des infrastructures mises à leur disposition. Durant la cérémonie, le ministre a remis des attestations aux méritants et des matériels au CFPM. Et enfin, il a posé la première pierre des infrastructures qui seront réalisées au Centre de formation professionnelle de Missabougou.

Aguibou Sogodogo

Source :  Le Républicain - 3 Juil 20181

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Prix Oumar Diallo 2019 : Mariam et Abdrahamane raflent la mise

L’espace culturel « La Gare » sise au Centre commercial de Bamako a abrité ce mercredi 27 février la cérémonie de remise de la 3ème édition du Prix Oumar Diallo

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Crash de Gondwana Airways

19 Mars 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RCA: comment relancer l'accord de paix?

19 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2019