Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Impact de l’AMO sur la création d’emploi : L’Association des diplômés initiateurs et demandeurs d’Emploi pose le débat

L’Association des Diplômes Initiateurs et Demandeurs d’Emploi a organisé, le samedi 5 mai 2018 au centre Djoliba, une conférence-débat sur : «  l’impact de l’AMO sur la création d’emploi et la réduction de la charge des ménages au Mali ».

La dite conférence était animée par N’ti Diarra, le chef service gestion de l’AMO. C’était en présence des responsables de l’Association des diplômés initiateurs et demandeurs(ADIDE) dont son secrétaire exécutif national le Boubacar Mamadou Traoré et de plusieurs jeunes maliens. Selon Boubacar Mamadou Traoré, la présente conférence-débat s’inscrit dans le cadre de l’exécution de leur plan d’action 2018. «  En raison de son immense composite, l’ADIDE a toujours fonctionné avec en son sein des commissions techniques. Celles-ci ayant pour rôle de stimuler la créativité des jeunes diplômés aux moyens de proposition d’actions ou de stratégie d’actions concourant à l’insertion professionnelle des jeunes, voire  s’intéresser au secteur de la protection sociale de façon générale et le régime Assurance Maladie Obligatoire( AMO) de façon particulière », a indiqué Boubacar Mamadou Traoré. D’après lui, c’est ainsi que commença une histoire d’amour entre l’ADIDE et le régime malien de la protection sociale. « Et à la faveur de cette histoire, des réflexions étaient régulièrement menées sur le régime de la protection sociale ainsi que les organismes en charge de leur mise en œuvre. Ces réflexions vont aboutir à la création d’un groupe de soutien au régime de la protection sociale au Mali  et à l’élaboration  d’une rubrique d’activité concernant la protection sociale qui a été intégrée dans notre plan d’action 2018. L’Assurance Maladie Obligatoire a certes connu des périodes difficiles à cause de sa non-compréhension par les partenaires sociaux d’une part et de déficit de communication des pouvoirs publics d’autre part. Aujourd’hui l’AMO suscite un véritable engouement compte tenu des avantages c'est-à-dire l’amélioration de l’accès des populations cibles aux services de santé par un système de solidarité et de prévoyance  susceptible de réduire la barrière financière. » Le sécretaire exécutif de l’ADIDE a remercié les acteurs chargés de la mise en œuvre du régime de prévoyance sociale. C’est grâce à eux, dit-il,

Que cela fonctionne bien aujourd’hui. Après l’intervention du sécretaire exécutif de l’ADIDE, le conférencier N’Ti Diarra a débattu avec le public sur le thème de la conférence.

M.D

Source: Le républicain

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La VAR aux élections

17 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara: un monument à sa mémoire

17 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018