Mercredi 15 Août 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali : l'Etat condamné à payer 38 millions d'euros à un fournisseur de l'armée

L'Etat malien a été condamné à payer plus de 38 millions d'euros à une société qui a fourni des équipements militaires à son armée, selon une décision de la Cour suprême consultée par l'AFP.

Cet achat de matériel militaire à une société malienne, ainsi que l'achat d'un avion présidentiel pour un montant de 40 millions de dollars, tous deux sans appel d'offres, avaient valu en 2014 au Mali des sanctions des institutions financières, notamment le gel pendant six mois des décaissements du Fonds monétaire international (FMI).

La Cour suprême condamne l'Etat du Mali au paiement de 25 milliards de FCFA "représentant le solde du contrat le liant à la société Guo Star", selon le texte de la décision, qui le condamne également à payer 600 millions de FCFA (environ 914.000 euros) de dommages et intérêts à la société, "représentée par son gérant Amadou Baïba Kouma".

"Le verdict de la plus haute juridiction du Mali est clair: mon client, Guo Star, n'a rien à voir avec l'achat de l'avion présidentiel", a déclaré lundi à l'AFP Maliki Ibrahim Maïga, l'un des avocats de la société.

"La Cour suprême reconnaît également que mes clients ont signé dans les règles de l'art un contrat et qu'ils ont respecté ce contrat", a ajouté Me Maïga.

Le vérificateur général du Mali avait demandé en 2014 à la justice de se saisir de ces deux affaires dans le cadre de la lutte contre la corruption et la délinquance financière" et demandé à l'Etat de ne pas payer au fournisseur d'équipements militaires le solde du contrat avant les résultats de l'enquête.

La justice malienne enquête toujours sur l'achat de l'avion du président Ibrahim Boubacar Keïta.

Source : AFP 06/02/18

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Moussa Mara, porte parole du candidat Cheick Modibo Diarra : « Si IBK est réélu, c’est l’argent qui l’a réélu sinon ce n’est pas son bilan »

Blog

« IBK sera battu au second tour ! »

En Afrique subsaharienne francophone, il y a une loi d’airain, à laquelle le Mali ne dérogera pas : un Président sortant qui est mis en ballotage pour un second tour sera immanquablement battu à la fin. Tract, avant le second tour, avait appelé à voter pour Soumaïla Cissé, dont nous sommes plus que jamais sûrs qu’il sera élu président de la République du Mali.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier (rediffusion)

15 Août


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions]: Inondations meurtrières au Niger

15 AOût

© Dépêches du Mali 2012 - 2018