Samedi 24 Février 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Achat de matériel militaire au Mali: l'Etat doit 25 milliards de FCFA à Guo-Star

C'est probablement l'épilogue dans l'une des deux affaires qui ont secoué le Mali ces dernières années dans la lutte contre la corruption et la délinquance financière. Si l'achat de l'avion présidentiel n'a toujours pas livré tous ses secrets, la Cour suprême du Mali vient de condamner l'Etat malien à payer à une société qui lui a fourni du matériel militaire. Son dû : plus de 25 milliards de francs CFA..

C’est la plus haute juridiction du Mali qui a rendu la décision publique : l’Etat malien est condamné à payer la faramineuse somme de 25 milliards de francs CFA, comme solde de contrat à la société Guo-Star. Ladite société représentée par son gérant, Amadou Baïba Kouma, recevra également de l’Etat malien, la somme de 600 millions de francs CFA à titres de « dommage et intérêts ».

En 2014, la société Guo-Star livre au gouvernement malien du matériel militaire. Le pays, sous-équipé face aux jihadistes du Nord, en a besoin. Très rapidement, le terme de « surfacturation » apparaît. Le vérificateur général (le monsieur anti-corruption) saisit le procureur de la République. S’ajoute à cette affaire l’achat controversé de l’avion présidentiel.

En rendant son verdict, la Cour, selon les avocats de la défense, sépare clairement les deux affaires. L’affaire des équipements militaires est un contrat dûment signé, et exécuté. Ensuite, la société Guo-Star n’a rien avoir avec l’achat de l’avion présidentiel. Ce dernier dossier n’est pas encore clos. Il y a deux ans, selon un rapport officiel, malgré près de 19 milliards de francs CFA déboursés pour l’achat de l’avion présidentiel, aucun document n’attestait, peu après son acquisition, que l’appareil a été intégré dans le patrimoine de l’Etat malien. Pour son achat, toutes les règles de l’orthodoxie financière n’avaient pas été respectées, poursuivait le même rapport.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Salif Sanogo, journaliste à BBC Afrique : « …Quoi qu’il en soit »

"Les gens ne sont ni raisonnables, ni logiques, ni généreux. Aime-les, quoiqu'il en soit.

Si tu agis bien, on va t'accuser de le faire avec arrière-pensée. Agis bien quoiqu'il en soit.

Lire la suite

Blog

Doing Business: « un scandale au cœur de la Banque Mondiale »

La démission fracassante de Paul Romer, chef économiste de la Banque Mondiale, suite à ses critiques portant sur le classement Doing Business, fragilise ce rapport qui fait autorité depuis quinze ans.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

Prix Oumar Diallo, 2ème édition : Tous à La Gare ce jeudi 1er mars

La remise du Prix Oumar Diallo se déroulera ce jeudi 1er mars 2018 à 18h 30 à l’Espace culturel La Gare, sis au Centre commercial - en face de la gare ferroviaire de Bamako. 

Lire la suite

Interview : Ministre des Sports

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Volonté du Peuple (Rediffusion)

23 Février


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Emission spéciale : développement du Sahel pour lutter contre le terrorisme

23 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2018