Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Front social en ébullition à Yelimané : Mamadou Hawa Gassama contredit par l’Association Yélimané Dagakané

Suite à l’intervention du député Mahamadou Hawa Gassama sur les ondes des radios privées pour clamer son innocence dans  l’accrochage entre les forces de sécurité et la population de Kersigané-Diafounou dans la commune de Konsiga, causant une perte en vie humaine et de nombreux blessés.

L’Association Yélimané Dagakané bat en brèches les propos de Gassama.

L’association Yélimané Dagakané a organisé le 31 décembre dernier une conférence de presse à la Maison de la presse pour démentir les propos de l’Honorable Mamadou Hawa Gassama tenus sur des antennes des radios de la place. Pour cette association, Mamadou Hawa Gassama est le seul responsable.

L’intervention du député Mamadou Hawa Gassama sur les ondes des radios privées a été suivie de près par les membres du bureau de  l’association Yélimané Dagakané qui n’ont pas manqué de démentir les propos de leur élu à l’occasion de cette rencontre avec la presse. Selon eux, l’honorable Mamadou Hawa Gassama est à la base de ce conflit. « Il mène un combat politique, il avait huit maires et maintenant il n’en dispose qu’un seul. Selon ses dires, il fera tout pour soutenir ce dernier et dans toutes les circonstances », a expliqué le président de l’association Yélimané Dagakané, Daman Conté. Il a déclaré que le maire de Kersigane-Diafounou est illégitime, car le tribunal administratif de Kayes a sorti  une décision demandant au préfet de ne pas installer le bureau communal, a poursuivi M. Conté. Pour une sortie de crise, l’association a égrainé un chapelet de doléances. « Nous voulons la suspension du maire de Kersigané-Diafounou, la levée de l’immunité parlementaire du député Mamadou Hawa Gassama et demandons au gouvernement de mettre en place un bureau communal intérimaire », a souhaité M. Conté.

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Source: L’indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018