Mardi 23 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Démographie et emploi : Le Mali compte 18 millions d’habitants

Selon le rapport de l’enquête nationale sur l’emploi auprès des ménages (ENEM), la population malienne est estimée à 18 millions de personnes, dont 50% de femmes.

C’est l’une des informations clefs issues du rapport de l’enquête nationale sur l’emploi auprès des ménages (ENEM 2016) et du rapport d’analyse situationnelle annuelle sur le marché du travail (RASAMT 2016).

Après l’organisation de la 2ème journée scientifique au conseil national du patronat le 27 décembre, l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF) a organisé le 28 décembre, un atelier de restitution du rapport de l’enquête nationale sur l’emploi auprès des ménages (ENEM 2016) et du rapport d’analyse situationnelle annuelle sur le marché du travail (RASAMT 2016).

Cet atelier a enregistré la présence de plusieurs cadres de l’ONEF et le représentant du ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Boucary Togo, secrétaire général par intérim. L’objectif de cet atelier était de présenter les résultats du rapport d’analyse situationnelle annuelle sur le marché du travail (RASAMT 2016), et la présentation du rapport de l’enquête nationale sur l’emploi auprès des ménages (ENEM 2016). D’entrée de jeu, le directeur de général de l’ONEF, Boubacar Diallo, explique le fonctionnement de ces deux rapports. « Le rapport de l’enquête nationale sur l’emploi auprès des ménages (ENEM), a été réalisé auprès d’un échantillon de 6.3000 ménages répartis sur l’ensemble du territoire national. Quant au rapport d’analyse situationnelle annuelle sur le marché du travail (RASAMT), il a été produit à partir des données administratives collectées auprès des autres structures productrices d’informations sur le marché du travail », a expliqué M. Diallo.

Sur les deux rapports, il a fait une présentation luminaire. « Pour le rapport d’analyse situationnelle annuelle sur le marché du travail (RASAMT), en 2016, la population en âge de travailler est estimé à près de 9 millions de personnes. Les personnes en emploi et les chômeurs, c’est-à-dire la main-d’œuvre active représentent près de 67% de ce total pour 6% en main-d’œuvre potentielle et 18% hors main-d’œuvre. Quant au rapport de l’Enquête nationale sur l’emploi auprès des ménages (ENEM), la population totale du pays est estimée à 18 millions de personnes dont 50% de femmes. Les ruraux comptent pour les trois quart de cette population et les urbains pour un quart.

La population en âge de travailler, regroupant les 15 ans et plus, compte pour un peu moins de la moitié (48.9%) de la population totale. Elle se décompose de 61% de la population en emploi, le reste représente la population hors main-d’œuvre et la population au chômage. Le taux d’activité ainsi obtenu est d’un peu plus de trois personnes sur cinq (62%) avec près de quatre hommes sur cinq et une femme sur deux. Ainsi, les hommes seraient plus actifs que les femmes, tout comme les ruraux le seraient plus que les urbains et les 36-40 ans plus que toutes les autres tranches d’âges », a détaillé, M. Diallo.

Pour le représentant du ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Boucary Togo, secrétaire général par intérim, ces rapports ont une importance capitale. « La production régulière de ces deux rapports, permet à notre pays de renseigner les indicateurs clés du marché du travail. Ça permettra d’éclairer les décideurs dans le choix des politiques et programmes à mettre en œuvre pour lutter contre le chômage et la pauvreté », a-t-il déclaré

Moctar Dramane Koné, Stagiaire

Source: l'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Ministres sans portefeuille

22 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

22 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018