Mardi 23 Janvier 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Dakar Bamako Ferroviaire : Le train voyageur siffle à nouveau

Le samedi 23 décembre 2017 sera longtemps gravé dans la mémoire collective, du moins des populations riveraines du raïl. Et pour cause, la reprise du trafic voyageur reliant l’axe Bamako –Kayes et Kayes-Bamako, bref dans les deux sens.

La mise en circulation du service voyageur est un ouf de soulagement pour les populations riveraines des rails.

L’arrivée du train autorail dans les différentes gares de Bamako à Kayes était de la joie, de la grande fête, à chaque arrêt les tams-tams raisonnaient pour exprimer l’allégresse des villageois. Les populations riveraines des rails retrouvent avec la reprise du tain voyageur. De Bamako à Kayes, elles ont réservé un accueil triomphal à la délégation du collectif ‘’ Sauvons les rails’’ conduite par le jeune Adama Camara, chargé de la communication dudit collectif. Il était à son deuxième tour le mercredi 27 décembre 2017, parti de Bamako pour Kayes. Le train voyageur joue un rôle très important dans le développement socio-économique et culturel des zones desservies par les rails. Il dessert 12 communes plus les 3 communes du district de Bamako (Commune I, II et III).

Depuis septembre 2016, le train voyageur était arrêté pour des raisons non encore avouées voire même à cause de mauvaise foi et avec lui, le développement, disons la vie tout court, le long des rails.

Des voix se sont élevées pour dénoncer cet arrêt brutal qui est une désolation, une tragédie, un drame pour les populations riveraines. La réprobation la plus récente était la conférence de presse animée par les responsables de la coordination des associations pour le développement de la région de Kayes (CADERKA) en collaboration avec l’association des anciens pour la sauvegarde du rail(ACSR) , le groupement des syndicats et associations des cheminots du Mali (GSACM) , le collectif ‘’Sauvons les rails’’ (CSR) et la coordination des associations pour le développement de la région de Kayes en France (CADERKAF) tenue le 21 décembre 2017 à la Maison de la presse de Bamako.

Kayes sans le service voyageur est un corps sans âme.

Oui le retour du train voyageur mais il faudrait que sa circulation soit effective, pérennisée. Pas un coup de communication dans un dessein électoraliste. Que le train voyageur soit toujours sur les rails pour le bien- être des populations riveraines des rails. Le trafic voyageur doit continuer comme avant, régulièrement.

Koladji Diallo

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

La Démission manifeste de la diplomatie du Mali face à la rébellion

Une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) séjourne depuis hier aux Etats-Unis…en l’absence de la diplomatie malienne. Une véritable insulte à l’endroit de l’Etat malien.

« Dirigée par Bilal Ag Cherif du MNLA et Alghabass Ag Intalla du HCUA, la délégation rencontrera les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour, dit-on, émettre son avis sur les blocages du processus de paix. 

Lire la suite

 

Blog

Quand l’histoire donne raison au « King »

L’unité, la construction citoyenne, la liberté, l’égalité, la justice sociale sont autant de valeurs prônées par Martin Luther King. Jeff Kelly Lowenstein, journaliste d’investigation et Professeur à l’Université de Colombia, revient sur l’immense héritage sociétal légué par l’apôtre de la non-violence à l’humanité entière en le confrontant au contexte américain sous Trump.

Lire la suite

« Prix Oumar Diallo » 2e édition

« Comment les pays africains peuvent-ils contribuer à résorber l’immigration clandestine ? »

Termes de référence du concours – Modalités générales

1- Dépêches du Mali, journal d’information en ligne ayant son siège à Hamdallaye ACI 2000, Rue : 390/Porte : 1687/ BP : 1744 Bamako (Mali), organise le concours « Prix Oumar Diallo », 2e édition.

Le concours est organisé en partenariat avec :

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Dieu et Président-Fondateur

22 Janvier


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Trump: bilan d’un an au pouvoir

22 Janvier

© Dépêches du Mali 2012 - 2018