Mardi 16 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Dakar Bamako Ferroviaire : Le train voyageur siffle à nouveau

Le samedi 23 décembre 2017 sera longtemps gravé dans la mémoire collective, du moins des populations riveraines du raïl. Et pour cause, la reprise du trafic voyageur reliant l’axe Bamako –Kayes et Kayes-Bamako, bref dans les deux sens.

La mise en circulation du service voyageur est un ouf de soulagement pour les populations riveraines des rails.

L’arrivée du train autorail dans les différentes gares de Bamako à Kayes était de la joie, de la grande fête, à chaque arrêt les tams-tams raisonnaient pour exprimer l’allégresse des villageois. Les populations riveraines des rails retrouvent avec la reprise du tain voyageur. De Bamako à Kayes, elles ont réservé un accueil triomphal à la délégation du collectif ‘’ Sauvons les rails’’ conduite par le jeune Adama Camara, chargé de la communication dudit collectif. Il était à son deuxième tour le mercredi 27 décembre 2017, parti de Bamako pour Kayes. Le train voyageur joue un rôle très important dans le développement socio-économique et culturel des zones desservies par les rails. Il dessert 12 communes plus les 3 communes du district de Bamako (Commune I, II et III).

Depuis septembre 2016, le train voyageur était arrêté pour des raisons non encore avouées voire même à cause de mauvaise foi et avec lui, le développement, disons la vie tout court, le long des rails.

Des voix se sont élevées pour dénoncer cet arrêt brutal qui est une désolation, une tragédie, un drame pour les populations riveraines. La réprobation la plus récente était la conférence de presse animée par les responsables de la coordination des associations pour le développement de la région de Kayes (CADERKA) en collaboration avec l’association des anciens pour la sauvegarde du rail(ACSR) , le groupement des syndicats et associations des cheminots du Mali (GSACM) , le collectif ‘’Sauvons les rails’’ (CSR) et la coordination des associations pour le développement de la région de Kayes en France (CADERKAF) tenue le 21 décembre 2017 à la Maison de la presse de Bamako.

Kayes sans le service voyageur est un corps sans âme.

Oui le retour du train voyageur mais il faudrait que sa circulation soit effective, pérennisée. Pas un coup de communication dans un dessein électoraliste. Que le train voyageur soit toujours sur les rails pour le bien- être des populations riveraines des rails. Le trafic voyageur doit continuer comme avant, régulièrement.

Koladji Diallo

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Politique et physique-chimie

15 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Louise Mushikiwabo incarnera-t-elle les valeurs de la Francophonie ?

15 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018