Jeudi 23 Novembre 2017
Event Pirogue

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Douane : PLUS DE 190 KG DE CANNABIS SAISIS

La Brigade mobile d’intervention de la Douane a mis la main mardi sur une importante quantité de cannabis, exactement 196 kg, dissimulé dans un gros porteur en partance pour Dakar. La valeur marchande de la saisie est estimée à plus de 100 millions de Fcfa.

La Brigade mobile d’intervention de Bamako (BMI) a réalisé une opération spectaculaire, dans la nuit de lundi à mardi, en saisissant 98 briques de cannabis d’un poids total de 196 kilogrammes.

Les briques de cannabis saisies et présentées à la presse, mardi après midi, étaient soigneusement dissimulées sous le châssis, dans la cabine ainsi que dans le second réservoir d’une plate forme à conteneur (camion remorque) immatriculée au Mali. La plateforme du gros porteur à destination de Dakar sert surtout pour le transport de ciment et autres conteneurs.

Comment l’opération s’est-elle déroulée ? Selon les explications de l’Inspecteur Abdrahamane Diakité, le chef de cette structure de recherche et de répression de la Direction générale des Douanes, son service avait été informé, à l’avance, d’une opération de transport de stupéfiants dans un camion dans les environs de Kati. Aussitôt, une équipe a été mobilisée pour filer et identifier le véhicule. C’est ainsi le camion, qui faisait l’objet de filature, a été identifié sur la route de Kati, dans la nuit de lundi à mardi. Les agents de la BMI qui avaient discrètement suivi le véhicule, interpellèrent le conducteur au niveau du rond point du camp de Kati, avant de procéder à une fouille intégrale de l’engin.

C’est ainsi qu’ils découvrirent avec stupéfaction quatre lots de cannabis dissimilés dans divers compartiments du camion, notamment sous le châssis, dans la cabine ainsi que dans le second réservoir de l’engin. L’inspecteur Diakité, qui a félicité ses agents pour leur vigilance notamment dans la fouille du camion, a indiqué que cette saisie réconforte la douane dans sa politique d’intensification de la lutte contre le trafic de stupéfiants. Cette opération démontre à suffisance l’engagement des Douanes à enrailler ce trafic dangereux dans notre pays.

Pour le lieutenant-colonel Ahmed Ag Boya, directeur régional des Douanes du District de Bamako, l’essor important, ces dernières années, de saisies de cannabis dans notre pays montre la nécessité d’une stratégie de lutte adaptée. C’est pourquoi, la BMI a adopté une démarche plus proactive de lutte contre ce type de trafic, notamment par le biais de l’intensification des moyens d’actions. De 2015 à 2016, la douane malienne a saisi plus de 2000 tonnes de stupéfiants composés essentiellement de résine de pavots, de chanvre indien, de cannabis mais aussi de drogues très dangereux tels que la cocaïne, le crack, l’héroïne etc. Il révèlera que de janvier 2017 à ce jour, près de 319 kg de stupéfiants ont été saisis et que l’aéroport se distingue aujourd’hui dans cette lutte.

Le patron de la douane du district a ajouté que la lutte contre le trafic illicite des stupéfiants constitue une priorité pour ses services. « En amont, la douane s’est également donné pour priorité dans le cadre de l’action préventive, d’assécher les sources d’approvisionnement et de transit de drogues dans notre pays ». En effet, ces drogues entrent par plusieurs voies à travers nos frontières qui sont très poreuses. Notamment par la route à partir de petites embarcations, dans les aéroports où le système de détection en place est aujourd’hui très performante. « La volonté de la douane est certes de parvenir à bloquer toutes les voies de transit, mais dans un pays comme le nôtre, l’intensification de la lutte contre les stupéfiants passe nécessairement par le déploiement de gros effectifs sur le terrain, l’acquisition d’une logistique appropriée », a indiqué le lieutenant-colonel Ahmed Ag Boya. Il a par, conséquent, invité la population à l’accompagnement et à la dénonciation pour que les douaniers en charge de cette lutte soient efficaces sur le terrain.

Doussou DJIRé

Source : l’Esssor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Catalogne - la « demoncratie » en danger !

Suite à la violation du droit des Catalans à l'autodétermination et au coup d'état perpétré contre les dirigeants catalans démocratiquement élus, le Chef de village africain lance un appel à la raison en direction du pouvoir dictatorial ex-bagnole et averti qu'il ne tolère pas de désordre aux portes de l'Afrique. Arrêtez vos enfantillages antidémocratiques!!!

Lire la suite

Blog

 Marcel-M. MONIN : « La démocratie n’est pas gênante » 

Les sociétés « démocratiques » sont des sociétés dans lesquelles (entre autres) les principaux décideurs émanent directement ou indirectement de l’élection (1). L’élection donne ensuite une légitimité à celui qui doit son poste au vote et une légitimité  à ce que fera ce dernier (2). Elle le protège également -sauf exceptions - (soit en droit, soit en fait) des juges. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Indignation ou indignité ?

23 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Les pays africains face aux défis du changement climatique

23 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017