Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Cité des députés à N’Tabacoro : Le ministre Mohamed Ali Bathily veut casser les maisons des députés

L’inimitié entre les deux hommes est connue de tous. L’un est ministre et l’autre un puissant opérateur économique de notre pays. Les deux personnalités ne s’aiment pas du tout.

Il s’agit du ministre des domaines de l’Etat, des affaires foncières et de l’habitat, Me Mohamed Ali Bathily et l’Honorable Hadi Niangadou, député élu en commune II. Ce qui les oppose cette fois-ci risque de tourner en une affaire d’Etat. En effet, selon une source bien informée, le ministre Bathily a décidé de casser les maisons à Députébougou près des logements sociaux de N’Tabacoro. Les parcelles sur lesquelles se trouvent ces maisons ont été achetées par les députés avec l’opérateur économique Hadi Niangadou, grâce à un prêt qu’il prélève chaque mois sur les salaires des élus de la nation. Voilà maintenant, que le ministre veut casser ces maisons au motif que ces parcelles ont été acquises en toute illégalité. Nous avons fait un tour dans cette cité où nous avons des marquages sur les maisons des députés. Selon de sources concordantes, le ministre Bathily aurait instruit à ses services techniques de procéder à ces marquages pour identifier les maisons sur ces parcelles litigeuses. Pire, dans nos informations, il semble que toutes ces maisons seront démolies. De quoi à créer une panique générale à Bagadadji. Plusieurs députés ont investi l’argent de leur mandant dans ces maisons. Qui plus est, la 5e législature amorcé sa dernière ligne droite. A moins d’une année de leur mandat où vont-ils trouver de l’argent pour faire d’autres maisons ? C’est pourquoi, il se susurre dans les couloirs de l’Assemblée nationale que des députés seraient prêts à interpeller le ministre des domaines pour qu’il vienne s’expliquer publiquement sur les raisons qui l’ont poussé à prendre une telle décision. D’après nos informations, il semble que le ministre reproche au député d’avoir acquis ces parcelles dans des conditions peu catholiques. Affaire à suivre.

Youssouf Bamey

Source : La Lettre du Peuple

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017