Vendredi 22 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Energie du Mali : DES PROJETS STRUCUTRANTS EN PERSPECTIVE

La direction générale de l’Energie du Mali (EDM-sa) a tenu, lundi dernier dans ses locaux, son conseil d’administration. Les travaux qui étaient dirigés par le président du conseil d’administration (PCA), Ibrahim Bocar Dagamaissa, a enregistré la présence de nombreux administrateurs.

L’ordre du jour était relatif à l’examen des états financiers au titre de l’exercice clos au 31 décembre 2016. Concernant les comptes, les produits de l’EDM sont passés de 187 milliards de Fcfa au 31 décembre 2015 à 197 milliards de Fcfa au 31 décembre 2016, soit une hausse de 5,3%.

A l’entame de son intervention, le PCA a précisé qu’en 2016, les charges de l’EDM se sont élevées à 223 milliards de Fcfa contre 200 milliards de Fcfa au 31 décembre 2015, soit une augmentation de 11,5%. « Le résultat net s’établit à – 26 milliards de Fcfa en 2016 contre -13 milliards de Fcfa pour l’exercice de l’année 2015 », a-t-il précisé.

S’agissant des perspectives à moyen terme, Ibrahim Bocar Dagamaissa dira que celles-ci demeurent préoccupantes en l’absence de mesures permettant de faire face aux dépenses d’exploitation de plus en plus croissances au regard de la progression de la demande. « Toutefois, il est attendu une amélioration de l’exploitation et de la situation nette avec la mise en œuvre des projets structurants dont plusieurs sont en période d’implémentation », a annoncé le PCA, citant entre autres le projet d’interconnexion avec le Ghana via le Burkina Faso prévu pour 2019 dans le cadre du réseau WAPP, le projet d’aménagement hydroélectrique de Gouina et les projets de production d’énergie renouvelable. Il s’agira également de la poursuite des efforts en matière de gestion financière et comptable, du renforcement de la gestion commerciale et de la lutte contre la fraude.

Concernant les localités urbaines et périurbaines électrifiées entre l’année 2015 et 2016, Ibrahim Bocar Dagamaissa a indiqué que ce nombre est passé de 53 en 2015 à 62 en 2016. « D’ici le 31 décembre de l’exercice en cours, EDM aura électrifié 69 localités et ce nombre devrait être de 75 au moins à l’horizon 2018 », a-t-il assuré. En outre, le PCA a expliqué qu’en 2016, la production d’électricité était de 1905 GWh (soit +11,29%) par rapport à 1712 GWh en 2015, dont 1768 GWh pour le réseau interconnecté et 137 GWh pour les centres isolés. En 2015, le nombre d’abonnés est passé de 400 690 à 462 761 en 2016, soit une hausse de 15,5%.

Abordant les défis de sa structure, le PCA a expliqué que « malgré tous les efforts que le gouvernement consent, il y a une amélioration légère mais la situation reste tendue ». Et de faire remarquer que le coût de production de l’énergie à l’EDM est plus élevé que le prix de vente. Selon lui, de nos jours, l’énergie n’est plus un luxe. « C’est un bien nécessaire à tout un chacun », a-t-il rappelé, ajoutant qu’il est prévu de grands chantiers.

Par ailleurs, le responsable de l’EDM-sa a invité les participants à une analyse approfondie des documents soumis à leur approbation afin de permettre à la structure de continuer à assurer efficacement sa mission de service le public.

Enfin Ibrahim Bocar Dagamaissa a saisi l’occasion pour non seulement réitérer ses encouragements mais aussi ses félicitations au personnel d’EDM pour son dévouement et son engagement constants. « Ceux-ci permettront à l’EDM-sa d’atteindre l’équilibre d’exploitation souhaité tout en assurant un service de qualité au profit de la clientèle », a-t-il conclu.

Mariam F. DIABATé

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Du foot tout le temps (rediffusion)

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018