Lundi 11 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mois de la solidarité : C’EST PARTI POUR UNE SEMAINE DE CONSULTATIONS GRATUITES POUR LES PERSONNES AGEES

Dans le cadre de la célébration de la 23ème édition du mois de la solidarité, une semaine de consultations gratuites a été décrétée à l’endroit des personnes âgées. Son lancement a eu lieu, hier, à la Maison des Ainés.

En effet, durant toute une semaine, les personnes âgées bénéficieront de consultations en médecine générale, ophtalmologie, cardiologie, neurologie, et surtout diabétologie. Cette première semaine du mois de la solidarité, dédiée aux personnes âgées, a pour marraine le professeur Sidibé Assa Traoré, diabétologue à l’Hôpital du Mali. Elle a assuré que son équipe travaillera à rendre plus facile la gestion du diabète. «Nous procéderons non seulement par des consultations gratuites mais aussi par des tests de dépistage du diabète», a t-elle précisé.

La diabétologue a également assuré que son équipe redoublera d’efforts dans la prise en charge du diabète chez les personnes âgées. Cela dans tous les centres de santé. Par ailleurs, la marraine de la semaine a aussi précisé que durant la semaine deux jours seront choisis pour uniquement le dépistage gratuit du diabète. Des médicaments seront offerts à tous les patients.

Le représentant du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Abdoulaye Maiga, a rappelé que le rôle des aînés dans le développement de notre pays est capital. C’est pourquoi les plus hautes autorités ont fait de leur promotion un des axes essentiels de notre politique de solidarité depuis 1993. Cette politique vise à promouvoir le statut et le rôle des aînés dans la construction nationale et pour leur participation à la vie de la Nation.

Abdoulaye Maiga a salué le Conseil national des personnes âgées en pour avoir prévu une semaine d’activités de consultations médicales sur les pathologies en lien avec le vieillissement. Il a souligné que cet acte contribuera à atteindre l’objectif d’un vieillissement sain.

Le représentant du ministre est convaincu qu’il faut intensifier les actions pour une véritable amélioration des conditions de vie des aînés afin que la qualité de leur santé puisse en ressentir. Il a assuré que son département accompagnera la mission du Conseil en vue de permettre aux personnes âgées de bien vieillir.

Le président du Conseil, Sory Ibrahim Sissoko, a, pour sa part, remercié les autorités pour cette initiative, surtout la marraine pour les efforts qu’elle déploie avec son équipe. Il a témoigné que les personnes âgées ne sont plus exclues depuis l’avènement de la politique de solidarité.

Fatoumata NAPHO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

«A» comme appel d'air

08 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

08 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017