Vendredi 24 Novembre 2017
Event Pirogue

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Transparence dans l’attribution des logements sociaux au Mali : Le Collectif des demandeurs de logements sociaux soutient le tirage au sort

L’information a été donnée par M. Moussa Touré, président du Collectif des demandeurs des logements sociaux du Mali (CDLS-Mali), à l’occasion du 2e anniversaire du dit collectif.

C’était, le dimanche 27 aout dernier, en présence de M. Tahirou Coulibaly, vice-président du bureau du collectif; le secrétaire général, M. Mamadou Diarra ; Mme Ina Diallo, trésorièregénérale et les autres membres du collectif.

Le CDLS-Mali a déjà deux ans d’existence. Créé le 27 août 2015, le collectif opte pour la transparence et la justice au niveau de l’attribution des logements sociaux.

Selon le président du bureau, le tirage au sort est une meilleure solution qui vise une attribution équitable et transparente des logements sociaux à travers un système informatisé. À titre explicatif, il a souligné que tous les demandeurs sont inscrits dans un logiciel au niveau de l’Office Malien de l’Habitat (OMH) pour éviter les confusions et les défaillances.

Poursuivant son intervention, il a adressé ses vifs remerciments à Me Mohamed Ali Bathily, Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme pour son esprit patriotique et sa clairvoyance dans la gestion de ces logements. Mais aussi pour le respect et la considération à l’endroit du collectif.

Toutefois, le collectif par la voie de son président souhaite une concertation au niveau du gouvernement par rapport à l’attribution des 3000 logements qui pointe à l’horizon. Aux dires du président, l’un des soucis majeur du CDLS-Mali serait d’être membre de la commission d’attribution des logements sociaux. S’y ajoute, l’annulation du payement des cautions qui avait été réclamée par le collectif, mais qui malheureusement reste sans suite.

Répondant à la question relative au bilan des deux ans d’existence, le président Touré a estimé que les résultats sont satisfaisants. Il a pense que le collectif a joué un rôle prépondérant dans la gestion des logements sociaux. Et ce, à travers les dénonciations des personnes qui ne méritent pas les logements et les impayés. Au nombre desquelles, il a cité le cas des 5 logements sociaux attribués à l’ex-premier Ministre Modibo Keita, celui de l’ancien Maire de Gao Sadou Yattara ; l’expulsion de certains impayés et tant d’autres, donc un bilan encourageant.

Adama Coulibaly

Source : Nouveau Réveil

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #2 fifa coins buy 09-09-2017 18:53
Ƭhiѕ paragraph offеrs cⅼear idea in support ⲟf tthe new viewers of blogging, tһat truly һow to do blogging.
Citer
0 #1 eso gold 09-09-2017 18:38
Undeniably believе that that you sɑid. Your favorite
reason appeared tօ bee оn the web the easiest tһing tօ bear in minbd оf.
Ӏ say to үoս, I definitelʏ get irked even as
folks cօnsider concerns that thеy plpainly ɗo not realize аbout.
You controlled tto hit tthe nail upo tһе
higһest and also defined out thе entire thing wіth no neeԀ side-effects , otһer foolks couⅼd take a signal.
Wilⅼ рrobably bee back tto get mоre. Thank ʏou
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Catalogne - la « demoncratie » en danger !

Suite à la violation du droit des Catalans à l'autodétermination et au coup d'état perpétré contre les dirigeants catalans démocratiquement élus, le Chef de village africain lance un appel à la raison en direction du pouvoir dictatorial ex-bagnole et averti qu'il ne tolère pas de désordre aux portes de l'Afrique. Arrêtez vos enfantillages antidémocratiques!!!

Lire la suite

Blog

 Marcel-M. MONIN : « La démocratie n’est pas gênante » 

Les sociétés « démocratiques » sont des sociétés dans lesquelles (entre autres) les principaux décideurs émanent directement ou indirectement de l’élection (1). L’élection donne ensuite une légitimité à celui qui doit son poste au vote et une légitimité  à ce que fera ce dernier (2). Elle le protège également -sauf exceptions - (soit en droit, soit en fait) des juges. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Indignation ou indignité ?

23 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Les pays africains face aux défis du changement climatique

23 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017