Jeudi 21 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Franc CFA : Lionel Zinsou tacle les « populistes » en préambule aux rencontres « Africa 2017 »

L'ancien Premier ministre béninois, président de la Fondation AfricaFrance, s'en est vertement pris aux « activistes qui ne s'intéressent pas à la stabilité monétaire des États », lundi lors de la conférence de présentation des rencontres «Africa 2017», dans une allusion évidente à l'activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait brûlé publiquement un billet de 5 000 F FCA à Dakar, puis avait été arrêté avant d'être relaxé.

Si les positions de Lionel Zinsou en faveur du franc CFA sont connues, l’ancien Premier ministre béninois s’en est donné à cœur joie, ce lundi, en marge de la présentation des rencontres Africa 2017, la manifestation de promotion des relations économiques entre la France et l’Afrique mise sur pied l’an dernier par le Quai d’Orsay.

Dans une allusion évidente à la polémique suscitée par l’activiste franco-béninois Kémi Séba, qui avait brûlé publiquement un billet de 5 000 F FCA à Dakar, puis avait été arrêté avant d’être relaxé, le président de la Fondation AfricaFrance a taclé « les activistes que la stabilité monétaire des pays africains n’intéresse pas ».

    Tous les populistes du monde se mêlent d’économie, pourquoi les pays africains y échapperaient ?

« Pour les entreprises, la question n’est pas de savoir si la monnaie s’appelle le franc des colonies d’Afrique ou le shilling kényan. Tous les populistes du monde se mêlent d’économie, pourquoi les pays africains y échapperaient ? », a-t-il déclaré.

Fort de la forte affluence enregistrée lors de la première édition en septembre 2016 à Paris (2 347 visiteurs), les rencontres économiques Africa sont répliquées à nouveau cette année, sur le continent cette fois-ci. 300 dirigeants d’entreprises Français et 2 000 Africains sont ainsi attendus à Abidjan les 2 et 3 octobre, puis à Tunis et Nairobi les 5 et 6 octobre. L’ambition initiale, lorsque la direction Afrique et Océan indien du ministère français des Affaires étrangères en avait pris l’initiative, était de les organiser tous les deux ans.

Objectif : mettre un terme au recul économique (relatif) de la France en Afrique. « Entre 2000 et 2011, la part de marché de la France au Sud du Sahara a décliné de 10,1% à 4,7% », notait déjà en 2013 le rapport remis par le quintette Hubert Védrine, Hakim El Karoui, Jean-Michel Severino, Tidjane Thiam et Lionel Zinsou

Source : Jeune Afrique 05/09/17

Commentez avec facebook

Commentaires   

0 #1 broderie 16-09-2017 23:36
Admiring the dedication you put into your blog and detailed information you provide.

It's nice to come across a blog every once in a while that isn't the same out of date rehashed material.
Wonderful read! I've saved your site and I'm adding your RSS feeds to my Google account.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017