Jeudi 21 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Fête de Tabaski : LE PRESIDENT IBK SOULAGE LES VEUVES DES MILITAIRES ET PARAMILITAIRES

Au nom de son époux, la Première dame Mme Kéïta Aminata Maïga a remis jeudi dernier 100 moutons aux veuves des militaires et paramilitaires de Bamako et de Kati.

La cérémonie officielle de remise a eu lieu jeudi dernier à la villa des hôtes située à la Base B en présence du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté, de son homologue de la Sécurité et de la Protection civile, le général de brigade, Salif Traoré et de la directrice du service social des armées, colonel Mme Samaké Mariétou Dembélé.

Le geste salutaire permettra d’alléger les charges financières des veuves afin de leur permettre de fêter avec le sourire et le sentiment d’appartenir à une communauté qui connaît le sens du partage.

A l’entame de ses propos, le colonel Mme Samaké Mariétou Dembélé a, tout d’abord, défini l’action sociale comme l’ensemble des moyens par lesquels une société agit sur elle-même pour préserver sa cohésion, notamment par des dispositifs législatifs ou réglementaires et par des actions visant à aider les personnes ou les groupes les plus fragiles à mieux vivre, à acquérir ou à préserver leur autonomie et à s’adapter au milieu social environnant. Elle a, ensuite, expliqué qu’au sein des forces armées et de sécurité, l’action sociale contribue directement à l’attractivité et à la fidélisation du personnel et permet aux militaires de mieux concilier vie professionnelle et familiale. C’est pourquoi, depuis la recrudescence du terrorisme et des opérations au nord du Mali, le président de la république a accordé une attention particulière non seulement aux militaires engagés, mais également à leurs familles en apportant à travers la chaîne sociale, un soutien de proximité aux familles et en développant des actions concrètes de solidarité afin d’atténuer les difficultés provenant de la mobilité, de l’éloignement et du décès du militaire. La directrice du service social des armées a indiqué que cette donation s’inscrit dans ce cadre et constitue une des activités phares de sa structure qui consiste à apporter à l’occasion des fêtes une assistance aux familles des vaillants soldats tombés sur le champ de l’honneur. Elle témoigne également de l’attachement que le chef de l’Etat et son épouse démontrent à l’égard des familles des forces armées et de sécurité. « En plus des 100 moutons, le chef suprême des armées a offert des bœufs dans les régions militaires de Ségou, Sévaré, Tombouctou et Gao. Cette aide d’une si grande importance ne pourra jamais compenser les pertes en vies humaines enregistrées par nos forces, mais témoigne de la compassion et de la solidarité de la nation toute entière à l’endroit des forces armées et de sécurité en général et de nos familles endeuillées en particulier », a souligné le colonel Dembélé.

Au nom du ministre de la Défense et des Anciens combattants, du chef d’Etat-major général des armées, des épouses et veuves des militaires et paramilitaires, elle a exprimé sa gratitude à la Première dame et à son époux. Sans oublier de remercier les membres du gouvernement présents qui ont toujours œuvré pour la promotion sociale du militaire et de sa famille.

Au nom des bénéficiaires, Moriba Doumbia a remercié la Première dame et son époux pour ce geste noble, qui n’est pas une première et qui réconforte les femmes qui ont perdu leurs maris sur le champ en servant avec loyauté la patrie.

La Première dame a salué l’armée. Elle s’est inclinée pieusement devant la mémoire de tous les soldats tombés sur le champ d’honneur et a souhaité prompt rétablissement aux blessés. « Ce geste du Président n’est pas grand chose. Il est juste symbolique », a-t-elle dit en souhaitant une bonne fête aux veuves ainsi qu’à toute la nation.

Aminata

Dindi SISSOKO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017