Mardi 18 Septembre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Création de 200 000 emplois : Le gros mensonge du régime

La machine à fabriquer des emplois du pouvoir IBK tourne à plein régime. La preuve : de septembre 2013 à juin 2017, 199 418 emplois ont été créés au Mali.

Cela représenterait les 99,8% des 200 000 emplois promis par le président Ibrahim Boubacar Keita, selon le nouveau ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra. No commente ! Surtout quand de tel mensonge est distillé par un syndicaliste qui, il y a quelques mois, pourfendait le régime pour justement son manque de vision dans ce domaine précis.

Cette situation (d’autosatisfaction?) affichée par le ministre Ben Kattra est sans doute flatteuse pour le régime. Cependant, elle ne reflète pas du tout ce que vivent les Maliens. Un tour dans le « monde » des chômeurs suffit pour comprendre que la problématique d’accès à l’emploi, particulièrement pour les jeunes, se pose encore avec acuité.

Faut-il le rappeler, l’accès à l’emploi fut l’un des sujets phares qui ont animé la campagne de l’élection présidentielle de 2013. Ibrahim Boubacar Keïta, alors candidat du Rpm à cette élection, avait promis de l’emploi « à gogo » aux Maliens. Bon nombre d’entre eux (Maliens), particulièrement les jeunes qui croyaient leur heure arrivée, ont mordu à l’appât. Seulement voilà, en plus de trois ans d’exercice du pouvoir, IBK peine à faire fleurir les opportunités d’emplois. Les perspectives s’estompent. Et le beau monde drainé vers les urnes par cette belle promesse, déchante. Une triste réalité tangible, même si le ministre « fabriquant d’emplois» tente de faire valoir le contraire.

La Rédaction

Source : L'Aube  20 Juil 2017

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Blog

Dougoukolo Alpha Oumar Ba-Konaré, Psychologue clinicien : « L’identité peule apparaît comme un épouvantail symbolisant la menace djihadiste. Pourtant, cette identité est bien trop hétérogène pour établir un lien aussi simple ».

Les Peuls focalisent actuellement l’attention du fait de l’instrumentalisation de certains d’entre eux par des groupes fondamentalistes tentant de s’implanter localement dans le Sahel.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

A la recherche des «biens mal acquis», patrimoine caché du Gondwana à Mbègue

18 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali : l'opposition maintient la pression

18 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018