Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Koulikoro : Les femmes des licenciés de l’Huicoma bloquent le cortège présidentiel

Le Président de la République, de retour de la cérémonie de sortie de la 38ème promotion de l’EMIA , a été forcé de s’arrêter pour écouter les femmes des licenciés de l’Huilerie Cotonnière du Mali (HUICOMA), ce vendredi 07 juillet 2017.

L’événement spectaculaire a eu lieu à Koulikoro situé à 60 km de la capitale malienne. Le cortège présidentiel du Mali qui revenait de la cérémonie de sortie de la 37ème promotion de l’Ecole Militaire Inter arme (EMIA), a été bloqué par les femmes des licenciés de l’USINE devant laquelle ces dames sont restées sous le soleil de 8 h à 13 heures. Si le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) est passé sans jeter un clin d’œil à ces dames, à son retour, il a été obligé de s’arrêter devant la détermination des épouses en détresse qui brandissaient des pancartes et banderoles.

Sorti de son véhicule présidentiel, le Président IBK a fondu en larmes lorsque les épouses des licenciés ont exprimé leur situation extrêmement précaire et pitoyable.

Selon le correspondant de mali24 à Koulikoro, les femmes ont remis une déclaration au Président Kéïta dans laquelle on retient deux points à savoir : la réouverture de l’HUCOMA et le plan social des licenciés et compressés. Selon les témoignages sur place, le Président IBK a rassuré les femmes de la cité de Meguetan qu’il va essuyer leurs larmes en ouvrant l’HUICOMA comme il l’avait promis lors de la campagne en 2013.

Après 4 ans de son mandat, c’est le statuquo.

Rappelons que le vendredi 30 juin dernier les populations sont sorties massivement pour décrier le silence des autorités sur la situation de l’HUICOMA. Au cours de cette marche, les manifestants disaient niet aux élections tant que l’usine n’était rouverte.

L’huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA), est une usine considérée comme la mamelle nourricière de l’économie de cette ville. Depuis son arrêt en 2007, c’est le malaise social et l’effondrement de l’économie de cette ville avec comme conséquences les divorces et les décès liés à la déception des licenciés.

Dily Kane

Mali24

Source : Le Républicain  10 Juil 2017

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018