Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali: 5 milliards de FCFA pour relancer les «trains voyageurs»

C’est plutôt une bonne nouvelle pour les travailleurs et les usagers du Dakar-Bamako Ferroviaire (DBF), la société qui gère les chemins de fer au Mali. L'Etat malien vient de débloquer près de 5 milliards de francs CFA pour relancer les « trains voyageurs » supprimés depuis un an, pour « non rentabilité », au profit des « trains marchandises ».

C’est dans le hall vétuste de la gare de Bamako que le président du Syndicat des travailleurs du rail (Sytrail) annonce la bonne nouvelle. Mahamane Thienta : « La bonne nouvelle, c’est que le chef de l’Etat a mis à disposition du DBF, le Dakar-Bamako-Ferroviaire, la somme de 4,6 milliards pour le trafic voyageurs. »

Cette enveloppe financière va permettre de réhabiliter une rame voyageurs et d’acheter trois locomotives. Ce conducteur de train, jusque-là au chômage technique, dit pourquoi il est heureux : « Parce qu’on a trop souffert, le chemin de fer a trop souffert. »

Premiers trains dans six mois

Un autre travailleur malien du Dakar-Bamako-Ferroviaire se réjouit : « Cela va nous permettre de souffler et de donner espoir à la population de Bamako à Kayes, la seule ligne qui nous permet de faire la liaison, de voyager, à moyen coût », explique ainsi Djibril Maiga Sissoko.

Idy Sissoko est un autre conducteur de train. Pour lui, c’est une bonne nouvelle également pour les populations riveraines du rail de Bamako à Dakar, via la localité de Kayes. Si tout fonctionne comme prévu, dans six mois, le « train voyageurs » sifflera à nouveau au Mali.

Source : RFI

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

V comme faire le vide

20 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

20 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018