Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Conférence du Partenariat G20-Afrique : LE CHEF DE L’ETAT EST ARRIVÉ HIER À BERLIN

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé hier à Berlin en République fédérale d’Allemagne où il prendra part à la Conférence du Partenariat G20-Afrique ayant pour thème : « Investir dans un avenir commun».

La rencontre s’ouvre aujourd’hui aux environs de 15 heures en présence d’autres chefs d’Etat africains, notamment les présidents du Niger, Mahamadou Issoufou, de la Côte d’ Ivoire, Alassane Ouattara, du Ghana, Nana Akufo-Addo, du Sénégal, Macky Sall. Le président Ibrahim Boubacar Kéita fera une intervention au cours de la cérémonie d’ouverture.

Dès son arrivée dans la capitale allemande hier, le président Keita a rencontré la communauté malienne vivant en Allemagne pour la rupture du jeun. Durant son séjour, le chef de l’Etat accordera plusieurs audiences à d’éminentes personnalités et responsables, notamment le président directeur général du GIZ, le président de la Fondation Friederich Ebert. Ibrahim Boubacar Kéita sera également l’hôte à diner de Walters Frank Steinmeier, président de la République fédérale d’Allemagne, au Château  »Bellevue ».

La République fédérale d’Allemagne assure la présidence du G20 depuis le 1er décembre 2016. La chancelière allemande, Angela Merkel, a décidé de faire de l’Afrique et de son développement une des priorités de son mandat.

Envoyée spéciale

Christiane DIALLO

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017