Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Pénurie d’eau à Nara : Le bidon d’eau de 20 litres vendu à 500 F CFA

Nara, ville située à environ 500 km de Bamako, dont environ 200 km de route bitumée, est l’un des chefs-lieux de cercle au Mali les plus enclavés. Le prix d’un bidon de 20 litres d’eau est de 500 FCFA et plus à certains endroits. Aujourd’hui, c’est une pénurie d’eau qui rend la vie difficile aux populations.

Tant pis pour les pauvres. En cette période de chaleur, la situation est chaotique dans cette agglomération de la région de Koulikoro. L’eau se fait rare comme l’argent. Qui l’aurait cru. C’est la ville d’où est originaire le Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la République par intérim. C’est aussi le fief de l’honorable député Niamé Keïta, ancien directeur général de la police nationale. A Nara, on dénonce une gestion de l’eau à deux vitesses. Au banc des accusés, figure au  premier niveau, la SOGERHE (Société de Gestion  des Ressources Hydraulique et Energétique) qui est gérée par la Mairie. Selon des témoignages, la SOGERHE  privilégie des éleveurs sur la base d’un arrangement qui ne dit pas son nom. Certains de ces éleveurs possèdent des centaines, voire des milliers de têtes de bovins et d’ovins. Dans cette affaire, la population est la seule victime. L’eau est servie aux environs de minuit. Elle est coupée à moins de trois heures de distribution. Pour recevoir l’eau encore, il faudra  attendre 20 heures de plus.

Cette situation ne date pas d’aujourd’hui. Les fonctionnaires et les élèves maîtres  en savent quelque chose.

Bamey Diallo

Source : La Lettre du Peuple  16 Mar 20

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018