Vendredi 22 Juin 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Trafic de Cocaïne dans le Sahel : Une masse monétaire de 2 milliards d’euros, soit 1 300 milliards de francs Cfa, soit plus le budget annuel de plusieurs pays de la CEDEAO

Le sahel(le nord du Mali), la terre de nos aïeux, est devenu aujourd’hui le plus grand réseau de trafic de cocaïne. En effet, les activités d’Aqmi, les rapts d’étrangers libérés contre rançon, le trafic d’armes et de drogue sont, entre autres, les fléaux qui gangrenaient le sahel.

Le Sahel est aujourd’hui une zone de graves turbulences politiques en Afrique, avec des éléments de tensions que sont le Nord-Mali, les heurts du Sud libyen et la présence de la secte BokoHaram au Nord du Nigeria qui portent un risque de contagion à des pays de la zone (Niger) voire – même s’il est vrai que le risque est faible – à la région entière. A cela s’opère un véritable réseau de trafic de cocaïne.

La cocaïne est l’un des produits qui génèrent le plus de valeur ajoutée : achetée entre 2 000 et 3 000 euros, le kilogramme dans les zones de production vaut 10 000 euros dans les villes de la façade océanique ouest-africaine, 12 000 euros dans les capitales du Sahel, 18 000 à 20 000 euros dans les villes d’Afrique du Nord et entre 30 000 et 45 000 euros dans les villes européennes. Selon le Service de coopération technique internationale.... Ces chiffres sont ceux du marché du gros et concernent un produit dont la qualité se dégrade tout au long du circuit (le degré de pureté diminue car le produit est coupé avec différents additifs). La valeur des produits transitant par l’Afrique de l’Ouest est importante, compte tenu de la modestie de certaines économies. Ainsi, une saisie en Guinée Bissau peut représenter, en valeur, le volume du budget du ministère de la Justice de ce pays.

Avec le trafic de cocaïne, des côtes latino-américaines à celles de l’Afrique, le Sahel est devenu aussi une plaque tournante des cartels alliés aux mafias locales. Entre 2004 et 2010, les chiffres les plus conservateurs estiment à 50 tonnes la quantité de cocaïne traitée qui aura transité par le Sahel. A 40.000 euros le kilo, (puisque c’est l’occident la destination de cette marchandise), on parle d’une masse monétaire de 2 milliards d’euros (soit 1300 milliards de francs Cfa). Plus du budget annuel de plusieurs pays de la Cedeao. C’est donc dire l’enjeu que représente aux yeux du crime organisé un espace Sahélo-saharien sous administré, mal surveillé, aux proportions gigantesques parce que couvrant à lui seul le quart de la superficie du continent africain.

La Rédaction

Source: Le Démocrate

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Interview de Hamed Diane SEMEGA Haut Commissaire de l'OMVS

Coup d'gueule

Modibo Fofana, journaliste : « Le Mali souffre de cinq maux: l'obscurantisme, l'analphabétisme, l'opportunisme, le népotisme et le "situationnisme" »

Blog

 « Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux hommes politiquement maladroits »

« Cheick Modibo Diarra et Moussa Mara, deux combinaisons dangereuses pour le Mali » 

« On ne dirigera pas ce pays par tâtonnements. La scène politique actuelle au Mali, est balayée de toute force d’attraction idéologique ou de visions ou compétences politiques. Et prétentieusement, une alliance s’affiche avec deux hommes politiquement maladroits; Moussa Mara (un bilan et comportement d’incertitude à tout moment, même souvent populiste), et pire, maintenant Cheick Modibo Diarra (qui est tout sauf un bon stratège politique).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Réfugiés économiques... ou de guerre (rediffusion)

21 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Angélique Kidjo lance le débat

21 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2018