Samedi 23 Septembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Trafic de Cocaïne dans le Sahel : Une masse monétaire de 2 milliards d’euros, soit 1 300 milliards de francs Cfa, soit plus le budget annuel de plusieurs pays de la CEDEAO

Le sahel(le nord du Mali), la terre de nos aïeux, est devenu aujourd’hui le plus grand réseau de trafic de cocaïne. En effet, les activités d’Aqmi, les rapts d’étrangers libérés contre rançon, le trafic d’armes et de drogue sont, entre autres, les fléaux qui gangrenaient le sahel.

Le Sahel est aujourd’hui une zone de graves turbulences politiques en Afrique, avec des éléments de tensions que sont le Nord-Mali, les heurts du Sud libyen et la présence de la secte BokoHaram au Nord du Nigeria qui portent un risque de contagion à des pays de la zone (Niger) voire – même s’il est vrai que le risque est faible – à la région entière. A cela s’opère un véritable réseau de trafic de cocaïne.

La cocaïne est l’un des produits qui génèrent le plus de valeur ajoutée : achetée entre 2 000 et 3 000 euros, le kilogramme dans les zones de production vaut 10 000 euros dans les villes de la façade océanique ouest-africaine, 12 000 euros dans les capitales du Sahel, 18 000 à 20 000 euros dans les villes d’Afrique du Nord et entre 30 000 et 45 000 euros dans les villes européennes. Selon le Service de coopération technique internationale.... Ces chiffres sont ceux du marché du gros et concernent un produit dont la qualité se dégrade tout au long du circuit (le degré de pureté diminue car le produit est coupé avec différents additifs). La valeur des produits transitant par l’Afrique de l’Ouest est importante, compte tenu de la modestie de certaines économies. Ainsi, une saisie en Guinée Bissau peut représenter, en valeur, le volume du budget du ministère de la Justice de ce pays.

Avec le trafic de cocaïne, des côtes latino-américaines à celles de l’Afrique, le Sahel est devenu aussi une plaque tournante des cartels alliés aux mafias locales. Entre 2004 et 2010, les chiffres les plus conservateurs estiment à 50 tonnes la quantité de cocaïne traitée qui aura transité par le Sahel. A 40.000 euros le kilo, (puisque c’est l’occident la destination de cette marchandise), on parle d’une masse monétaire de 2 milliards d’euros (soit 1300 milliards de francs Cfa). Plus du budget annuel de plusieurs pays de la Cedeao. C’est donc dire l’enjeu que représente aux yeux du crime organisé un espace Sahélo-saharien sous administré, mal surveillé, aux proportions gigantesques parce que couvrant à lui seul le quart de la superficie du continent africain.

La Rédaction

Source: Le Démocrate

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Coup d'gueule

Rokia Traoré à propos de l’insalubrité à Bamako : « Que chacun nettoie devant sa maison ! »

« Je vis à Bamako, mes enfants vont à l'école à Bamako. La différence entre vous et moi c'est que j'ai de l'ambition pour Bamako, Je m'aime en tant qu'africaine et malienne. Je ne vois pas pourquoi la propreté devrait être exclusivement blanche ou européenne. Nous étions propres avant de rencontrer les blancs je crois.

Lire la suite

Blog

 Complicité Algero-Française !

Peut-on avoir une réunion de haut niveau à Alger réunissant autour du Ministre Algérien des Affaires Etrangères les plus hauts fonctionnaires et militaires français pour évoquer la situation au nord du Mali sans les gouvernants Maliens ? Il y a certes une complicité algero-française sur le dos du Mali, mais pas pour le même but. Les gouvernants maliens, comme toujours, semblent être incompétents et inadaptés à la situation qui prévaut actuellement. Le fait que l’ordre du jour ait été consacré au processus de paix sans la participation du Mali laisse la place à la suspicion.

Lire la suite

Youssouf Maïga, PDG de l’OPAM

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La Cour de Récré à l'ONU

20 Septembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] «La RCA a besoin de la Communauté internationale»

21 Septembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017