Mardi 28 Mars 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Trafic de Cocaïne dans le Sahel : Une masse monétaire de 2 milliards d’euros, soit 1 300 milliards de francs Cfa, soit plus le budget annuel de plusieurs pays de la CEDEAO

Le sahel(le nord du Mali), la terre de nos aïeux, est devenu aujourd’hui le plus grand réseau de trafic de cocaïne. En effet, les activités d’Aqmi, les rapts d’étrangers libérés contre rançon, le trafic d’armes et de drogue sont, entre autres, les fléaux qui gangrenaient le sahel.

Le Sahel est aujourd’hui une zone de graves turbulences politiques en Afrique, avec des éléments de tensions que sont le Nord-Mali, les heurts du Sud libyen et la présence de la secte BokoHaram au Nord du Nigeria qui portent un risque de contagion à des pays de la zone (Niger) voire – même s’il est vrai que le risque est faible – à la région entière. A cela s’opère un véritable réseau de trafic de cocaïne.

La cocaïne est l’un des produits qui génèrent le plus de valeur ajoutée : achetée entre 2 000 et 3 000 euros, le kilogramme dans les zones de production vaut 10 000 euros dans les villes de la façade océanique ouest-africaine, 12 000 euros dans les capitales du Sahel, 18 000 à 20 000 euros dans les villes d’Afrique du Nord et entre 30 000 et 45 000 euros dans les villes européennes. Selon le Service de coopération technique internationale.... Ces chiffres sont ceux du marché du gros et concernent un produit dont la qualité se dégrade tout au long du circuit (le degré de pureté diminue car le produit est coupé avec différents additifs). La valeur des produits transitant par l’Afrique de l’Ouest est importante, compte tenu de la modestie de certaines économies. Ainsi, une saisie en Guinée Bissau peut représenter, en valeur, le volume du budget du ministère de la Justice de ce pays.

Avec le trafic de cocaïne, des côtes latino-américaines à celles de l’Afrique, le Sahel est devenu aussi une plaque tournante des cartels alliés aux mafias locales. Entre 2004 et 2010, les chiffres les plus conservateurs estiment à 50 tonnes la quantité de cocaïne traitée qui aura transité par le Sahel. A 40.000 euros le kilo, (puisque c’est l’occident la destination de cette marchandise), on parle d’une masse monétaire de 2 milliards d’euros (soit 1300 milliards de francs Cfa). Plus du budget annuel de plusieurs pays de la Cedeao. C’est donc dire l’enjeu que représente aux yeux du crime organisé un espace Sahélo-saharien sous administré, mal surveillé, aux proportions gigantesques parce que couvrant à lui seul le quart de la superficie du continent africain.

La Rédaction

Source: Le Démocrate

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Blog

GAO PLEURE PLEURE ET PLEURE

Dans ce récital poétique au relent mélancolique, Niaré Fatoumata Keïta égrène sa détresse. La poétesse, co-auteure de la « plusique », pleure Gao qui poursuit son décompte macabre au lendemain de l’attentat perpétré contre le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC).

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les assises au Gondwana

28 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

 [Vos réactions] Où en est le processus de paix au Mali ?

28 Mars

© Dépêches du Mali 2012 - 2017