Vendredi 23 Juin 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

PASP : Le GIZ apporte 6 milliards de F CFA pour la paix et la stabilité

Pour favoriser le retour de la paix et de la cohésion sociale au Mali, la GIZ apporte un appui d’environ 6 milliards de F CFA. Le Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP) qui vient d’être lancé rentre dans ce cadre.

Le Projet d’appui à la stabilisation et à la paix (PASP), lancé lundi dernier, est doté d’une enveloppe financière de 6 milliards de F CFA entièrement financée par la Coopération allemande notamment la GIZ.

A la cérémonie de lancement, le ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar, et le directeur résident de la Coopération allemande/GIZ, Jürgen Ckoch ont également procédé à la signature du contrat d’exécution du Projet.

A en croire M. Ckoch, les micro-projets  réalisés par le PASP rentrent dans le cadre des dividendes de la paix. Et d’indiquer qu’ils seront réalisés dans toutes les régions du Mali.

Suivant ses explications, les activités au niveau des villages témoignent du soutien qu’apporte la GIZ aux efforts du gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.

D’ores et déjà, le PASP, qui a réhabilité le terrain de basket-ball à Bourem, a transcrit en même temps, l’accord pour la paix et la réconciliation dans douze langues locales. Le contenu a été formulé en 20 questions-réponses sur l’accord de paix pour faciliter sa compréhension.

Pour la mise en œuvre de l’accord de paix, l’ambassadeur allemand au Mali, S. E. M. Dietrich Becker, affiche son optimisme, notamment lié à l’installation prochaine des autorités intérimaires à Tombouctou et à Taoudéni.  Selon lui, il y a eu des avancées notables dans le processus de paix et il estime que le Mali doit avancer dans la réconciliation sur l’ensemble de son  territoire.

Promotion du dialogue

Le ministre de la Réconciliation nationale se réjouit de l’accompagnement de l’Allemagne dans la construction de la paix dans notre pays.

Mohamed El Moctar laisse entendre que le PASP vient consolider les acquis en matière de réconciliation nationale. “Ce nouveau projet s’exécutera sur l’ensemble du territoire national avec une attention particulière accordée aux régions du Nord sur la mise en œuvre des micro-projets de résilience en faveur des couches les plus vulnérables que sont les femmes et les jeunes”, dit-il.

Le ministre El Moctar est convaincu que la poursuite des actions pour la promotion du dialogue au sein et entre les communautés demeure aussi un axe important de la stratégie du projet. Et de rassurer de la poursuite des efforts pour mobiliser les acteurs au niveau des zones de prédiction des conflits afin de les prévenir en temps réel et les gérer efficacement.

A. M. C.

Source : L'Indicateur du Renouveau  15 Mar 2017

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Coup de gueule

Kiè Jean Marie Sanou à propos du projet de révision constitutionnelle : « Votons non contre le suicide! »

Cette révision est antidémocratique et elle ne servira qu’à renforcer le pouvoir du président en place. Comme on le sait, elle prévoit la création d'un Sénat, dont le 1/3 des membres sera nommé par le président de la République. Avoir la majorité au Sénat et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale c'est avoir tout le pouvoir de faire ce qu'on veut quand on veut, sans avoir à rendre compte à qui que ce soit.

Un piège dangereux car désormais c'est le président de la République qui nommera le président de la cour constitutionnelle devant qui il prêtera serment (avant c'était devant la cour suprême). En Afrique surtout au Mali lorsque tu nommes quelqu'un il devient ton obligé du coup il ne peut plus rien te refuser.

Votez oui c'est trahir nos enfants !!!

Kiè Jean Marie Sanou

Blog

Hawa Dème, à propos du projet de révision constitutionnelle au Mali : « Réviser la Constitution est dangereux, nauséabond et suspect »

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le projet de révision de la constitution du Mali fait débat. Le texte a suscité l'indignation générale. A l'intérieur comme dans la diaspora, la résistance s'organise sur le terrain, mais aussi dans la plume

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Président-Fondateur ne prendra pas de vacances

22 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Thomas Sankara : le mystère demeure

22 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2017