Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mali : Pour plus de 200 millions de factures impayées, EDM coupe l’électricité à l’Assemblée Nationale

L’Energie du Mali (EDM) a coupé depuis hier, lundi 13 mars, l’électricité à l’Assemblée nationale du Mali, pour non payement de factures.

« C’est vers 11h que nous avons procédé à la coupure. Donc depuis 11h hier jusque-là où je vous parle, ce n’est pas nous qui fournissons l’Assemblée en électricité », affirme Harouna Dembélé, gestionnaire de grand compte à l’EDM.

A l’Assemblée on joue à cache-cache : « Il n’y a personne au bureau de la Commission énergie et mines pour vous répondre », répond la standardiste contactée par Sahelien.com. Mais une employée nous confirme « depuis hier à la mi-journée, ils ont mis les groupes électrogènes en marche ».

203.151.111 francs CFA, c’est le montant exact que l’Assemblée nationale doit à EDM SA. « Il y a les factures de l’année 2012 (quelques mois) d’un montant de 27. 951.998 FCFA, quelques factures de 2013 qui font 54.517.716 FCFA », explique M. Dembélé.

En 2015, l’hémicycle n’a payé aucune de ses factures d’électricité, selon le gestionnaire de compte. Ce qui s’élève à 84.716.980 F CFA. Quant à l’année 2016, c’est à partir du mois d’août que l’Assemblée a cessé le payement, soit 35.964.417 francs de dettes.

Cette année non plus, la facture de 2.992.285 F CFA du mois de janvier n’a pas été payée. Ce qui n’a pas été comptabilisé dans les 203.151.111 F CFA.

« Nous avons envoyé plusieurs préavis de coupure à l’Assemblée sans réaction », regrette Harouna Dembélé.

Cette année le budget de fonctionnement de l’Assemblée s'élève à plus de 15 milliards de francs CFA dont, 591,656 millions sont alloués à la communication et à l’énergie.

Source: Sahélien

 

 

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018