Vendredi 20 Avril 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

OZONE : Les agents exigent une augmentation de salaire

Le comité syndical d’Ozone-Mali accuse l’Etat de laisser les travailleurs à la merci de la direction générale de l’entreprise. Le syndicat des travailleurs d’Ozone-Mali a organisé une conférence de presse le 10 mars 2017 pour exiger une augmentation des salaires de base des agents de propreté fixé à 48 000 F CFA.

C’était à la faveur d’une conférence de presse qui s’est déroulée dans les locaux de la Bourse du travail. Elle était animée par le secrétaire de l’organisation du bureau syndical de l’Ozone. L’objectif était de décrier les mauvaises conditions de travail et d’exiger aussi une augmentation de salaire de base qui est 48 000 F CFA pour les agents de propretés.

Les agents de propreté sont déterminés plus que jamais à aller jusqu’au bout de leur lutte. Selon le secrétaire à l’organisation du bureau syndical de l’Ozone, “c’est l’Etat qui ne joue pas son rôle, c’est pour cela que nous subissons tout ce calvaire. Nous travaillons dans des conditions misérables”, a-t-il déclaré.

Si leurs doléances ne sont pas prises en compte dans un bref délai, il compte entamer une série d’actions. “Nous avons demandé une augmentation des salaires de base des agents de propreté. Les responsables ne se sont pas prononcés sur cette question. Nous  allons revendiquer nos droits dans la légitimité, il faut qu’ils sachent que la grève est notre dernier recours, mais elle n’est pas exclue”, affirmera M. Koné.

Zié Mamadou Koné

Source: L'Indicateur du Renouveau

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Présidentielle 2018 : l’Interview de la Semaine

Coup d'gueule

« Choguel Kokala Maïga est complice dans le massacre de 200 enfants du Mali le 26 mars 1991 », Dixit Aguibou Koné, ancien de l’AEEM et candidat à la présidentielle 2018

« Choguel Maïga ? Un complice passif des massacres qui doit sa liberté au choix de la réconciliation nationale décidée après le 26 mars; car trop de gens étaient mouillés dans le massacre des enfants du Mali : plus de 200 morts en 4 jours, des milliers de blessés.

Lire la suite

Blog

« Si nous disons la vérité en faisant preuve d'humilité et de bon sens, le Mali va se redresser »

La classe politique dirigeante depuis 1960 y compris Moussa Traoré lui même est celle formée par l'USRDA. Que l'ADEMA et ses partis fils aient imposé une culture de parti unique de fait, ne doit étonner personne, pas plus que leur corruption.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidat sans casier

19 Avril


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Appels sur l'Actualité à Bouaké

19 Avril

© Dépêches du Mali 2012 - 2018