Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Bataille pour la présidence de la Commission de l’UEMOA : Dakar et Niamey à couteaux tirés

Engagée depuis la démission du Sénégalais Cheikh Soumaré, en septembre 2016, la bataille pour la présidence de la commission de l’UEMOA se poursuit.

Dans un courrier adressé fin janvier à l’Ivoirien Alassane Ouattara, président de l’organisation, le Sénégal a proposé qu’Abdoulaye Diop, son ancien ministre du Budget, soit nommé commissaire, espérant que la présidence de la Commission lui sera confiée par la suite.

Mais Niamey ne l’entend pas de cette oreille et soutient que, en vertu d’un acte signé en juillet 2011 lors d’une conférence des chefs d’État de l’UEMOA, le poste devait revenir à un Nigérien à la fin du mandat courant de 2011 à 2016. « Selon cet acte, signé par les chefs d’État, aucun autre pays que le Niger ne peut présenter de candidat.

La situation est donc très claire : il suffit de respecter cette décision collégiale », explique Ibrahim Yacouba, le ministre nigérien des Affaires étrangères.

Une question de fierté

Niamey, qui avait déjà échoué en 2011 à installer l’un des siens, Mamane Badamassi Annou, à la présidence de la Commission, a donc également écrit à Alassane Ouattara en faisant valoir cet argument et en réclamant qu’un sommet soit organisé dans les plus brefs délais afin de régler cet imbroglio.

Le Sénégal pourrait toutefois insister : alors que son candidat, Abdoulaye Bathily, n’a pu obtenir la présidence de la Commission de l’UA, Dakar n’a sans doute pas l’intention d’essuyer une nouvelle défaite.

Source : Jeune Afrique

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017