Mardi 12 Décembre 2017

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

L’arnaque de trop d’Orange-Mali : soustraction d'argent sur les comptes orange money de plusieurs clients allant 5000 FCFA a plusieurs millions de FCFA

Quand les Maliens acceptent l'inacceptable et supportent l'insupportable La compagnie de téléphonie mobile Orange-Mali est très spécialisée dans l’arnaque et le vol.

Pour preuve, il y a des soustractions inexpliquées d'argent sur les comptes Orange Money de plusieurs clients allant 5000 Fcfa à plusieurs millions de FCFA (8 millions) à l’Agence Orange de Hamdallaye.

La semaine dernière, au niveau de l'agence Orange de Hamdallaye,  la police a évacué plusieurs plaignants cherchant à être remis dans leurs droits ou juste des explications de cette arnaque de l'opérateur Orange Mali. Négligées et déçues, les victimes auraient décidé de se regrouper en un collectif pour donner un ultimatum à l’opérateur afin d'être remis dans leurs droits.

Cette arnaque intervient après des révoltes et des menaces de boycott des produits Orange-Mali. La Directrice commerciale de Orange-Mali avait donné l’assurance aux Maliens qu'à la fin de l'année 2016, les tarifs au Mali baisseront comparativement aux pays de la sous-région et jusqu'à présent rien à signaler.  Raison pour laquelle, sur les réseaux sociaux une vaste campagne de protestation est en gestation contre l'entreprise française dans sa tentative toujours d'arnaquer le peuple malien en leur donnant de l'opium. Aucun Malien ne doit accepter l’arnaque de la compagnie Orange.

Comparativement aux autres pays de la sous-région, les tarifs du Mali sont les plus chers.

Et la situation se présente malheureusement comme suit :

 les appels téléphoniques plus chers au Mali que dans les autres pays de la sous-région ;

 les sms, payants au Mali et gratuits dans les autres pays ;

 le répondeur payant au Mali et gratuit chez les autres ;

 les tarifs des transferts d'argent via Orange-Money encore plus chers au Mali que  dans les autres pays ;

    2 giga de forfait internet au Mali coûtent 13.500 FCFA tant dis que les autres pays comme au Sénégal les 2 giga ne font que 5000 FCFA.

Ce qui prouve que l'Internet reste toujours un luxe pour le Malien.

Ce n’est pas tout, les agents Orange au Mali sont aussi différemment traités comparativement aux autres agents de la sous-région.

Les Ivoiriens étant plus nombreux que les Maliens, et comment Orange-peut-elle réaliser plus de bénéfices au Mali qu'en Côte d'Ivoire ?

Selon le boutiquier  Abdoulaye Maiga, la réponse est simple : « les Maliens acceptent l'inacceptable et supportent l'insupportable »,

La Rédaction

Source: Le Démocrate Mali

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

 IBK à propos de l’argent : "je ne suis pas un homme d'argent et les Maliens le savent »

«  J'ai été le plus pauvre des principaux candidats à l'élection de 2013 et je ne suis pas devenu le plus riche des présidents...Le montant de souveraineté dont je dispose est ridicule...Je pioche dans mes réserves personnelles pour financer des activités sociales. Je déclare mes biens chaque année et je viens de contracter un prêt pour construire une maison...Mon modeste compte (à l'étranger) à l'agence parisienne de la BMCE est débiteur de 137 euros… ». 

Blog

 Paradis fiscaux : quatre pays de l'Union européenne méritent d'être sur liste noire, selon Oxfam

http://depechesdumali.com/blog/paradis-fiscaux-quatre-pays-de-lunion-europeenne-meritent-detre-sur-liste-noire-selon-oxfam/

Alors que la Commission européenne doit dévoiler sa liste noire des paradis fiscaux le 5 décembre, l'ONG prend Bruxelles de court et énumère ce mardi les 35 pays, hors-Union européenne, qui mériteraient d'y figurer.

Après les "SwissLeaks", les "LuxLeaks" et les "Panama Papers"... les révélations récentes des "Paradise Papers" - sur les pratiques d'optimisation (parfois de fraude) fiscale des grandes entreprises et fortunes de ce monde - exercent une pression supplémentaire sur les décideurs politiques. A ce titre, la Commission européenne, désireuse de frapper "au portefeuilles" les fraudeurs, doit dévoiler le 5 décembre sa liste noire des paradis fiscaux.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La santé de Président-Fondateur

11 Décembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

Vos questions d'actualité

11 Décembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2017