Mardi 01 Décembre 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Promotion de la culture : L’Union européenne soutient 8 projets culturels

L’Union européenne (UE) avait lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour le financement d’activités culturelles dénommée : «La culture pour la paix, unis dans la diversité».

Dans ce cadre, 8 projets ont été retenus pour une subvention globale de plus de 97,8 millions de Fcfa. La cérémonie de signature des contrats de subvention avec les lauréats s’est tenue, jeudi dernier, au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en présence de la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Kadiatou Konaré, de son collègue des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Alhamdou Ag Ilyene et de l’ambassadeur de la Délégation de l’UE au Mali, Bart Ouvry.

Ce financement représente la première phase de l’appel à manifestation d’intérêt, destiné à soutenir les festivals, productions audio-visuelles et formations professionnelles dans le domaine culturel. La Délégation de l’UE avait reçu 120 demandes de subvention. Les 8 projets sélectionnés parmi la flopée de dossiers sont : «La résilience, culture et vivre ensemble», «Bogo ja- 8è édition», «Caravane culturelle de l’entente», «Mali mode académie», «Nous sommes d’ici» et «Patrimoine en balade». S’y ajoutent « Le Programme d’initiation, de formation et de promotion culturelle de la teinture indigo» et «Le Projet de formation suivie de création et de diffusion d’une pièce théâtrale».

Ces projets interviennent dans les localités de Tombouctou, Siby, Gao, Bamako, Mopti, Kayes, Koulikoro et Bandiagara. Les domaines culturels représentés sont le théâtre, la musique, l’artisanat, le cinéma et la mode. Le montant total des subventions pour les deux phases se chiffre à un peu plus de 262,382 millions de Fcfa. La première phase sera exécutée avant la fin de l’année. Quant à la deuxième étape de financement de ces projets culturels, elle se déroulera en 2021.

Pour la sélection des projets, précise un dossier de presse de l’UE, la priorité a été donnée aux actions qui favorisent le brassage entre les régions et la promotion de la paix et de la cohésion sociale au Mali. Il s’agit également des activités culturelles qui ont un potentiel de création d’emplois décents et pérennes dans le secteur culturel, y compris l’artisanat culturel et l’artisanat d’art.

L’ambassadeur de la Délégation de l’UE a salué la diversité et la qualité des projets. Il a indiqué que ce financement vise à promouvoir la diversité culturelle dans notre pays et à contribuer en tant qu’atout à l’unité et la paix. Bart Ouvry a également souligné le rôle déterminant des arts et de la culture dans la vie du pays. La diversité culturelle malienne est une force, a-t-il précisé, avant d’ajouter qu’en s’attaquant au peuple malien, les groupes armés terroristes s’attaquent à son identité culturelle. «Notre volonté est de rester impliqué dans la sauvegarde et la restauration des patrimoines.

Nous voulons nous mobiliser pour les acteurs culturels maliens pour les professionnaliser à faire de bons projets pour les jeunes en tant qu’acteurs culturels», a affirmé le diplomate européen. Le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a rappelé que l’UE a lancé, en juillet dernier, ce processus pour le financement d’activités culturelles.

«Au regard du contexte actuel, il me paraît opportun de rappeler que la culture est un levier d’intégration sociale pour les communautés ou des régions en difficultés», a déclaré Alhamdou Ag Ilyene. Il a témoigné de sa reconnaissance à l’UE qui, depuis des décennies, appuie notre pays dans les domaines de l’hydraulique, des infrastructures, des réformes, des appuis à la société civile, à l’éducation et la sécurité.

La ministre en charge de la Culture a félicité les lauréats. Elle a aussi relevé que la coopération culturelle avec l’UE est majeure. «Leur accompagnement engage notre département à davantage instaurer la bataille pour la culture, la stabilisation, la cohésion sociale et la paix dans notre pays», a reconnu Kadiatou Konaré.

Lamine Diarra, directeur artistique de la Compagnie «Kuma so» et porte-parole des bénéficiaires, a estimé qu’il était grand temps pour les acteurs de la création artistique de bénéficier d’un tel financement. «Je suis convaincu que c’est par la culture qu’on portera haut le flambeau de ce pays comme auparavant», a-t-il dit, avant de rendre hommage à l’état et aux partenaires pour leur soutien au rayonnement de notre pays à travers la culture. L’artiste a invité ses pairs à postuler pour ce genre d’opportunité de financement de projets culturels.

Mohamed D. DIAWARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Édito : IBK, une ambition manquée pour le Mali ?

Quelle action imprimer désormais à la marche de l'État ?

Le Mali, en pièces détachées, les positions se cristallisent, la gouvernance orageuse et le peuple meurtri. L'urgence, c'est de sauver la patrie en danger. Tout le reste n'est que littérature. 

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Appelle-nous et donne ton point de vue sur une question d’actualité (politique, économique, culturelle, religieuse, etc.). Pas de sujets tabous : arguments, contre arguments ! Dis-nous tout !

23 Novembre


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara.

Dans JÒ KÓNO, Moussa Timbiné reçoit Lieutenant Daouda Konaté, secrétaire général du syndicats des surveillants de prison.

10 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2020