Samedi 11 Juillet 2020
Banniere SAma Money

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Les images surprenantes du palais et de la grande mosquée

Le gouvernement n’a pas imposé la fermeture des mosquées au Mali. Mais il a été constaté que les mesures barrières ont été respectées dans plusieurs lieux de culte pendant le ramadan.

La communication gouvernementale est harmonie et non dissonance.

L’extraordinaire capacité de nuisance de la Covid-19 a été avérée par deux images lors de la fête de l’Aid El-Fitr.

Le peuple malien a été ébahi de voir le président de la République, les membres du gouvernement, les présidents des institutions de la République, des députés, des ambassadeurs des pays amis accrédités dans notre pays, prier dans le Palais de Koulouba.

Dans le décor merveilleux de la salle des banquets. La prière s’est déroulée dans le strict respect des mesures barrières pour éviter la contagion au coronavirus.

A contrario, l’image de l’intérieur de la Grande mosquée de Bamako remplie comme un œuf m’a désorienté. Cette affluence, dans le non respect des mesures barrières, n’a-t-elle pas torpillé les efforts de sensibilisation pour contrer l’expansion du virus dans les foyers maliens ?

La communication des services gouvernementaux et celle des leaders religieux n’ont-elles pas failli ? La sécurité sanitaire de notre Maliba n’est-elle pas la clé de voûte de toutes les sécurités ? Militaire, bancaire, alimentaire… Pourquoi les services de santé n’ont-ils pas pris le temps depuis le début du mois de ramadan de prévenir que le chef de l’État allait prier chez lui ? Pourquoi n’a-t-on pas matérialisé les mesures barrières dans toutes mosquées du District de Bamako et de l’intérieur de notre pays ?

Tous les imams du Mali devaient être mobilisés plusieurs jours avant la grande prière de fin de ramadan, pour faire respecter strictement les mesures barrières dans les mosquées des quartiers et des villages. L’autorité de l’État n’a-t-elle pas pris un coup de massue en laissant diffuser des images contradictoires de la prière de fin de ramadan ? Le temps de la désinvolture et de la complaisance est révolu.

Sékou Oumar

DOUMBIA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Covid-19 en Afrique : « La réponse à la pandémie Covid-19 exige des mesures budgétaires fortes »

« L’insécurité, les catastrophes naturelles, les épidémies et les chocs exogènes peuvent provoquer des déficits budgétaires importants et causer une hausse sensible de la dette publique.

Lire la suite

Ecoutez

« DIS ! » Le Débat Interactif du Soir

Thème : Comment mettre fin aux tueries dans le centre du pays ?

07 Juillet


JÒ KÓNO

 

Réécoutez votre émission de débat politique en bambara

07 Juillet

© Dépêches du Mali 2012 - 2020