Jeudi 14 Novembre 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Le président Keïta chez la doyenne de Bamako : Dans la pure tradition malienne

Dans le cadre de la 25è édition du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a rendu visite hier après-midi, à Djicoroni-Para Abdoulayebougou, à la doyenne d’âge du District de Bamako, Kadia Togola, âgée de 129 ans.

Née vers 1890, Kadia Togola a eu trois enfants et elle est la grand-mère de 54 petits enfants. Celle que le chef de l’Etat appelle « Sa Femme », jouit d’une très grande lucidité, malgré le poids de l’âge.

Dans la pure tradition malienne, le président de la République a dit être venu renouveler son « mariage avec sa femme ». Et pour ce faire, il a apporté tout le nécessaire. Venu les bras chargés, en plus d’une calebasse remplie de cola, Ibrahim Boubacar Keïta a offert à la doyenne d’âge de Bamako, une enveloppe et un bélier.

Pour le chef de l’Etat, malgré ses 129 ans, Kadia Togola est bien portante. Selon lui, il est venu la voir au nom du pays, « solliciter qu’elle fasse des bénédictions, pour le Mali qui en a besoin aujourd’hui ». Pour Ibrahim Boubacar Keïta, c’est une chance inouïe, une grâce qui n’appartient qu’à Dieu. « Que chaque fois l’an révolu, nous puissions venir la voir, nous asseoir auprès d’elle et repartir avec cette grâce-là nous requinque, nous redonne confiance et nous revigore. C’est un geste qui honore le Mali… », a indiqué le chef de l’Etat, ajoutant que c’est un pays qui sait reconnaître ceux qui ont mérité de lui et les honorer. Cela conforte le vivre ensemble, la cohésion nationale et porte le pays toujours plus haut et avec bonheur.

Le président Keïta a profité de cette occasion pour souhaiter que le pays s’apaise. Il a formulé le vœu qu’en toutes ses régions et dans tous ses segments, notre pays se retrouve avec bonheur et que la paix que nous recherchons tous, soit à l’œuvre dans tous les cœurs. Mais aussi que le dialogue qui est en cours en ce moment y contribue puissamment. Ibrahim Boubacar Keïta a souhaité également que « le Mali se retrouve uni par tous les liens multiformes qui nous unissent, qui nous ont toujours unis et qui sont les seuls porteurs ». D’après lui, « la vie de ceux-là que nous honorons est un témoignage et devrait être un ferment pour nous pousser toujours vers plus haut, plus en avant et dans une dynamique unitaire puissante ».

La visite, qui a pris fin par un bain de foule pour le chef de l’Etat, a enregistré la présence du ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Hamadoun Konaté, du gouverneur du District de Bamako, Baba Hamane Maïga, du 1er adjoint au maire de la Commune IV, Bakary Maridiè Niaré, de la marraine du Mois de la solidarité, le général Kany Diabaté et des parrains des semaines thématiques.

Dieudonné DIAMA

Source : l’Essor

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Moussa Sinko Coulibaly : « IBK se moque des Maliens »

« Discours totalement vide et insipide de ibk à l'Ortm. Sans hauteur ni volume. Aucune émotion... Ibk se moque des maliens. Ce pays est foutu à jamais  avec un président pareil à sa tête. Je pensais qu'il allait présenter des excuses aux maliens et démissionner. Je suis profondément déçu mais pas surpris ».

Blog

Youssouf Sissoko à propos de la lutte contre la corruption : « Le Mali est à la croisée des chemins »

« Le Ministre de la justice garde des sceaux, Malick Coulibaly, le Procureur Général chargé des pôles économiques et financiers, Mamadou Kassogué, le Président de la PCC le Professeur Clément Dembélé et celui des APM, Me Mohamed Ali Bathily, constituent le quatuor qui empêche les bandits à col blancs, les délinquants financiers de tourner en rond.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

C'est quoi une guerre asymétrique?

14 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Nous prolongeons «le débat africain» exceptionnel

14 Novembre

© Dépêches du Mali 2012 - 2019