Mardi 31 Mars 2020
Banniere SAma Money

Coronavirus au Mali : 3 nouveaux cas s’ajoutent ce mardi aux 25 déclarés soit 28 cas à ce jour

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la Culture : ‘’La Biennale demeure le socle de la construction nationale…’’

Pour la ministre de la Culture, la Biennale artistique et Culturelle demeure le socle de la construction nationale, de la fraternité, de l’édification dont la jeunesse est le maître d’œuvre.

Elle a fait cette déclaration le 23 juillet dernier au palais de la culture à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités des administrateurs et techniciens chargés de la mise en œuvre de la Biennale Artistique et Culturelle.

Le ministère de la Culture, à travers la Direction nationale de l’action culturelle organise depuis le 23 juillet dernier au Palais de la culture un atelier de renforcement des capacités des administrateurs et techniciens chargés de la mise en œuvre de la Biennale Artistique et Culturelle. Cela avec le soutien du Projet «Donko Ni Maaya» du GIZ Mali. Selon sa Coordinatrice, «Donko Ni Maaya» est un projet mis en œuvre par le GIZ Mali au compte du ministère fédéral des Affaires étrangères allemand qui vise à prévenir les crises et à renforcer la cohésion sociale à travers la promotion du secteur de la culture. Pour Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, la Biennale artistique et Culturelle demeure le socle de la construction nationale, de la fraternité, de l’édification dont la jeunesse est le maître d’œuvre. «La Biennale Artistique et Culturelle est un cadre idéal pour l’affirmation de l’identité culturelle de notre peuple. Elle contribue à la revalorisation de nos formes d’expressions artistiques et culturelles. Partant, cet espace de sociabilité, facteur de rapprochement et de brassage des populations, d’unité nationale et de stabilité sociale, se doit de s’adapter aux évolutions sociales, culturelles, techniques et technologiques pour répondre aux aspirations des populations».

Culture Performante

A l’en croire, la Biennale doit s’inscrire aujourd’hui dans une dynamique d’industries culturelles et devenir un pôle de développement socioéconomique pouvant contribuer à la création d’emploi à la génération des revenus, donc à la réduction de la pauvreté. «C’est pourquoi le présent atelier s’évertuera à donner les clés pour une meilleure maîtrise de la procédure budgétaire, un perfectionnement des méthodes de préparation des troupes dans toutes les disciplines et surtout une meilleure connaissance du mécanisme d’organisation de la biennale. Cet atelier s’inscrit ainsi donc dans la droite ligne d’une meilleure performance des prochaines Biennales et c’est tout le sens du concept qui porte le plan d’actions 2019-2020 de la Direction Nationale de l’Action Culturelle qui porte ce projet», a-t-elle ajouté.

Ce plan d’actions intitulé «Culture Performante», a précisé Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, est un ensemble de projets et d’actions de réformes qui vise à créer les conditions les meilleures pour que la culture fasse, enfin, vivre son homme. La ministre de la Culture a appelé tout le monde à soutenir ce programme «Culture Performante».

L’atelier prend fin ce samedi 27 juillet 2019.

Bintou Diarra

Source : Le Challenger 25 Juil 2019

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Haro sur les Sotrama : Vivement un autre concept, des minibus avec des arrêts précis pour prendre le relai

Le caractère « accidentogène » des Sotramas provoque de plus en plus l’ire de la population urbaine. 

Lire la suite

Liberté immédiate pour Ignace

RSF se joint à plus de 120 médias et journalistes d’Afrique de l’Ouest pour demander la libération d’Ignace Sossou

Deux mois et demi après son arrestation et sa condamnation à 18 mois de prison ferme et alors que les preuves de son innocence ont été rendues publiques depuis plusieurs semaines, le journaliste béninois Ignace Sossou est toujours en prison et son procès en appel n’a pas débuté. 

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Coronavirus: le monde ne sera plus le même

30 Mars


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: au lendemain des élections législatives

30 Mars

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2020