Mardi 19 Février 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Koutiala : UN FESTIVAL POUR LE RAYONNEMENT DE LA VILLE

 « Le Festival de brassage culturel et artistique (FECAK) est un projet destiné au grand public qui se veut une rampe de promotion du prestige d’antan de Koutiala, une toute nouvelle région. 

Il représente aussi un facteur de consolidation des liens de fraternité qui existent entre les fils et les filles du Mali ». Ces propos sont de Adama Konaté, directeur de l’Agence de communication Bouctou et initiateur de cet événement culturel.   C’était à la faveur de la conférence de presse organisée, samedi dernier au Radisson Blu hôtel, en présence de « l’ambassadeur » du FECAK, le célèbre artiste interprète Abdoulaye Diabaté, des représentants de la mairie et du conseil de cercle de la localité.

Il ressort des explications fournies par les initiateurs que le FECAK entend œuvrer à la mise en lumière des potentialités et réalités socioéconomiques et culturelles de Koutiala. Il veut aussi encourager la culture du coton indispensable à la création d’emplois et au maintien de la production au niveau de la Compagnie malienne du développement textile (CMDT) et des différentes huileries.

Par ailleurs, le rendez-vous culturel de Koutiala ambitionne aussi de revigorer le tourisme, l’hôtellerie et l’artisanat dans la région. Enfin, il se veut simplement un événement d’envergure nationale et internationale.  Les activités du festival se dérouleront du 15 au 21 avril prochain. Mais avant, une série de manifestations préliminaires permettront d’animer la capitale des Minianka dès la mi-février. Pour ce faire, les organisateurs proposent un programme ambitieux avec des compétitions sportives (football et athlétisme) et artistiques, notamment en chorégraphie et chant. Un jeu pour tester les connaissances intellectuelles, appelé génie en herbe, opposera des écoles secondaires de la localité. Durant le festival, des conférences-débat et des séances de formation seront organisées pour jeunes et femmes. En outre, il y aura une exposition d’objets artisanaux et une foire commerciale pour compléter la gamme. Une série de grandes prestations d’artistes musiciens avec des têtes d’affiche du Mali et d’ailleurs sera le clou de ce FECAK. Pour le moment tous les contrats ne sont pas finalisés.

Abdoulaye Diabaté a rappelé que depuis 1992, la ville a organisé une dizaine de festivals qui n’ont pas dépassé quelques éditions. Certains ont connu un coup d’arrêt après l’édition initiale.

Pourtant, la ville aime s’amuser et se divertir, selon la légende musicale de Koutiala. « Aujourd’hui, la ville s’ennuie terriblement si pendant une nuit il n’y a ni tambour ni trompette. Il faudrait donc trouver la solution pour que ce festival soit pérennisé », a indiqué la star de la musique malienne dont l’engagement pour le développement de cette ville est resté constant depuis son arrivée en 1972. L’artiste y est d’abord arrivé à la suite d’une mutation de l’administration comme comptable. Puis il a évolué comme footballeur au sein du club l’Étoile filante de Koutiala. Quelques années plus tard, il a créé son orchestre le Koulé Star de Koutiala. Pour lui, ce festival est un véritable projet de développement qui touchera tous les secteurs d’activité.

Abdoulaye Diabaté est convaincu que le FECAK sera une réussite dans la mesure où toutes les autorités administratives, politiques, religieuses et coutumières sont acquises à la cause.

 La mairie et le conseil sont aussi pleinement engagés pour la réussite de l’événement. Leurs représentants respectifs indiquent qu’ils donneront le montant de leur participation à la suite des prochaines délibérations. La semaine prochaine une rencontre préliminaire aura lieu à Koutiala permettant ainsi de clarifier les positions.

Youssouf DOUMBIA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Redevenir opposant historique

18 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Libye : que reste-t-il de la révolution de 2011 ?

18 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019