Mardi 19 Février 2019
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Centre international de conférence : HABITS NEUFS, GRANDES AMBITIONS

Le Centre international de conférence de Bamako (CICB) a  de été fermé pendant deux ans pour des travaux de rénovation. Il rouvrira, après une mue totale, ses portes le 26 janvier prochain en présence du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita.

L’annonce a été faite par le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo à l’ouverture de la 20è session du conseil d’administration  tenue, mardi, dans les locaux de son département. La cérémonie s’est déroulée en présence du nouveau directeur général du Centre international de conférence Sékou Dissa, de son adjoint Laban Dagnon, et de la quasi totalité des administrateurs.

Mme le ministre a présenté ses vœux de Nouvel an et le nouveau directeur général du centre aux administrateurs.  Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo a expliqué que cette réouverture sera couplée avec la fête de nos amis chinois. « L’Etat a déployé des moyens considérables pour une quête de performance et de qualité. Il nous revient de l’exploiter dans les meilleures conditions afin de contribuer plus efficacement à l’effort de développement économique et social du pays, d’une part, et à la consolidation des relations sino-maliennes, d’autre part », a-t-elle souligné.

La présente session du conseil d’administration augure d’une perspective radieuse, a ajouté Mme le ministre en se fondant sur les nouveaux équipements qui permettent d’offrir les meilleures prestations. L’ambition est de faire de l’établissement, le meilleur centre du marché de l’industrie des rencontres d’affaires et des évènements du pays et de la sous-région. « Le CICB nouvelle formule annonce une nouvelle démarche commerciale qui intègre la concurrence. Ceci va permettre à l’établissement de se positionner à son avantage. Mais cela exige des ressources humaines compétentes, disponibles, engagées mais surtout très professionnelles, en capacité de permettre au CICB d’occuper toute sa place », a développé Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo.

 Notre pays  propose ainsi, l’un des meilleurs palais des congrès de la sous-région. « C’est pour cette raison que le CICB a été fermé pendant près de deux ans pour être totalement rénové et rendu conforme aux standards internationaux. Les travaux ont coûté un peu plus de 17 milliards de Fcfa. Ils ont été réalisés dans le cadre de la coopération sino-malienne », a révélé le ministre de la Culture. Par ailleurs, Ramatoulaye Diallo a renouvelé ses sincères remerciements à la partie chinoise avant de souhaiter un raffermissement des bonnes relations entre nos deux pays.

La rénovation du CICB était une exigence de notre pays pour répondre au marché international car, le Centre est la vitrine de notre savoir-faire et doit, d’une part, monopoliser le marché national et, d’autre part, drainer la majeure partie des rencontres internationales de la sous-région vers la destination Mali, contribuant ainsi au développement du tourisme d’affaires. Enfin, Mme le ministre a exhorté les administrateurs à faire des recommandions pertinentes pour le développement du CICB.

Amadou SOW

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

« Prix Oumar Diallo » 3e édition

Presse (écrite/numérique) et radio

Termes de référence du concours – Modalités générales

Lire la suite

Blog

Le Pape François à Abou Dhabi : « Non à la guerre, aux extrémismes et à l’utilisation du Nom de Dieu pour tuer ».

Le pape venait de prononcer son discours d’Abou Dhabi pour le sommet interreligieux pour la paix qu’il a conclu par la signature d’une « Déclaration sur la Fraternité humaine pour la paix mondiale et la coexistence commune » dans laquelle il est aussi question de liberté et de la dignité de la femme et des enfants.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Redevenir opposant historique

18 Février 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Libye : que reste-t-il de la révolution de 2011 ?

18 Février

© Dépêches du Mali 2012 - 2019