Mercredi 26 Juin 2019

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Centre social général Moussa Diawara de coupe et couture: UNE NOUVELLE PROMOTION SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI

La deuxième promotion du Centre social général Moussa Diawara de coupe et couture, dénommée promotion «Wangou Koné» est désormais sur le marché de l’emploi. La cérémonie de sortie s’est déroulée, jeudi dernier, sous la direction de la marraine de l’événement, Mme Koné Ami Samaké. C’était en présence de nombre d’invités.

Le Centre social général Moussa Diawara de coupe et couture s’attelle à insérer socialement et professionnellement les jeunes qu’il forme. Pour les responsables de l’établissement, l’organisation de cette cérémonie participe de la valorisation de la couture malienne. L’événement a été marqué par un défilé de mode. Au total, dix sept filles et sept garçons (tous du centre) étaient diversement vêtus pour défiler devant les invités. Ces jeunes aux allures de mannequins ont étalé leur savoir-faire au public avec des vêtements confectionnés dans leur Centre. Une meute de photographes à l’affût s’employait à immortaliser la soirée.

Mme Koné Ami Samaké a confié ses bonnes impressions. «C’est un honneur pour moi de participer aux activités du centre. J’œuvrerai pour faire de cet établissement de couture une référence. Les jeunes qui ont bénéficié des machines ont montré l’exemple d’une jeunesse avide de travail et qui entend une insertion socioprofessionnelle», a expliqué la marraine. Pour elle, il est clair que les jeunes constituent l’avenir et doivent être accompagnés pour relever un défi essentiel, celui de gagner dignement sa vie. Mais ils doivent aussi s’armer de courage. Le représentant de la Chambre des métiers, Bakari Konaté, s’est réjoui de l’événement. «C’est une occasion de féliciter ceux qui ont contribué à la réalisation de ce centre de formation et qui portent un intérêt à la formation et à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes dans les métiers, notamment de coupe et couture», relèvera-t-il. Il a aussi souligné la nécessité d’attirer l’attention des autorités à la prise en compte du Centre, en termes d’équipements modernes pour le renforcement des capacités. En outre, la politique d’insertion socioprofessionnelle des jeunes va de pair avec la politique de création de richesse et d’emplois dans notre pays, a conclu le délégué de la Chambre des métiers. De son côté, le lieutenant Mawa Sidibé fera remarquer que le Centre a vu le jour grâce à la détermination du général Moussa Diawara. «L’établissement a été équipé par la même volonté de ce dernier afin que les futurs bénéficiaires, c’est-à-dire nos enfants puissent apprendre les métiers de coupe et couture et se trouver des occupations professionnelles saines», a-t-elle confié. La prochaine promotion fera son entrée en janvier prochain. Les responsables du Centre affichent des ambitions grandioses et en appellent aux bonnes volontés pour les accompagner.

Mouda I MAïGA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Comments are now closed for this entry

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Coup d'gueule

Modibo Fofana, président de Appel Mali : « Appel Mali ne se reconnait pas dans les publications ne respectant pas l’éthique et la déontologie »

Communiqué APPEL Mali

L’Association des Professionnels de la Presse en Ligne au Mali (APPEL Mali) constate avec regret des dérives sur certains sites d’information.

Ces medias en ligne, pour la plus part  non encore enregistrés dans le  registre officiel de Appel Mali, travaillent dans l’amateurisme total, en faisant fi de toutes règles d’éthique et de déontologie édictées par la profession.

Lire la suite

Blog

 Dr Aboubacar Sidiki au ministre Malick Coulibaly : « bâtir une nouvelle justice à l’image d’un Etat sérieux. Il y va de votre crédibilité et de votre notoriété. 

« Cher Collègue, 

Je vous écris avec le visage d'un dieu Janus : l’un est admiratif et l’autre ne l’est pas. Il est admiratif puisque vous aviez par le passé pu faire tâche d’huile quand vous occupâtes le ministère de la justice sous la transition et initiâtes le projet de loi de lutte contre l’enrichissement illicite.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Guerre civile

25 Juin


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Affaire Aliou Sall: la polémique enfle

25 Juin

© Dépêches du Mali 2012 - 2019