Lundi 22 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture : “Nous allons promouvoir la photographie comme moyen d’expression artistique et culturelle mais aussi comme outil de développement”.

Cette déclaration a été faite hier,  par le ministre de la culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo lors de la cérémonie d’ouverture de la 9eme  édition de l’atelier de création photographique “fotocréation“.

Cette formation vise à renforcer les compétences des photographes professionnels dans le domaine de la pratique photographique et de la conservation des collections.

Le ministère de la Culture, à travers la Maison africaine de la photographie, organise, du 4 au 13 octobre 2018 à la Bibliothèque nationale, la 9eme  édition de l’atelier de création photographique “fotocréation” couplé au  lancement du livre photographique intitulé : “Koulikoro, ville d’eau et de collines”.

L’édition 2018 de l’atelier de création photographique “fotocréation” qui regroupe seize (16) artistes photographes venus des dix (10) régions du pays et du District de Bamako, vise à créer un espace de rencontre et d’échanges d’expériences entre professionnels, à susciter la créativité et à enrichir les collections photographiques sur le Mali.

Durant huit (8) jours, les participants  travailleront sur les différentes techniques de prise de vue comme le cadrage, la composition et l’utilisation de la lumière.

La seconde manche de la cérémonie a concerné le lancement du livre photographique, édité par la Maison Africaine de la Photographie, intitulé “Koulikoro, ville d’eau et de collines”. Il est le deuxième du genre, publié dans la collection “Villes du Mali” qui ambitionne de couvrir l’ensemble des capitales régionales du Mali et le district de  Bamako.

Ce livre est un témoignage sur le paysage urbain de la ville de Koulikoro, mettant en exergue les éléments du patrimoine historique et les créations contemporaines les plus représentatives de la capitale du Néguetan. Les images contenues dans ce livre résultent d’une sélection de photos de l’atelier de création photographique consacré à cette ville.

Pour le ministre de la Culture, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ces  deux activités s’inscrivent en droite ligne de la politique nationale culturelle adoptée en 2013 par le Gouvernement et dont un des objectifs stratégiques majeurs est la protection et la promotion du patrimoine culturel : “Ces activités concourent au renforcement des capacités des acteurs, notamment des photographes mais aussi, à l’enrichissement du fonds documentaire qui illustre éloquemment la richesse de notre patrimoine culturel, historique et contemporain”, a-t-elle ajouté.

Le ministre de la Culture a laissé entendre que la présente publication offre, sans doute une réelle opportunité aux artistes photographes pour contribuer au développement de la création artistique de notre pays : “Ainsi, à travers cette publication, il s’agit, pour le ministère de la Culture,  de promouvoir la photographie comme moyen d’expression artistique et culturelle mais aussi comme outil de développement”.

Selon le ministre, de nos jours, la photo s’impose dans chaque espace et recoin de la vie de chaque individu : “Ainsi, la photo, moyen de témoignage historique et œuvre d’art, se trouve au centre des actions de mon Département dont la mission fondamentale est de sauvegarder, de préserver et de valoriser nos savoirs et nos savoir-faire, pour que la mémoire reste car, les générations actuelles et à venir en ont besoin en tant que repères et comme source de nos valeurs et d’identité culturelle “.

Notons que les images réalisées au cours de cet atelier serviront à la future édition d’un livre photo sur la capitale de Bamako, comme ce fut le cas pour les villes de Kayes et Koulikoro, respectivement sous les titres : “Kayes, le soleil de décembre”, édité en 2016 et, “Koulikoro, ville d’eau et de collines”  en 2017.

Y. Doumbia

Source : L'Indicateur du Renouveau 5 Oct 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018