Dimanche 21 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Culture : Batourou, l’actrice principale du film “Finyè” va bien

“Je compte m’installer définitivement au Mali très bientôt”, disait-elle il y a quelques années. Goundo Guissé de son vrai nom, Batourou dans le film-culte “Finyé” de Souleymane Cissé, réalisé en 1982, serait toujours installée à Paris où elle mène une vie paisible.

“J’ai été recrutée comme figurante, puis, par la suite, je suis devenue l’actrice principale”. C’est par ces propos, tenus il y a plusieurs années, que Batourou  expliquait à des journalistes de Maliweb comment a débuté l’aventure cinématographique qui a fait d’elle la vedette qu’elle est, à tel point que peu de Maliens savent quel est son vrai nom. Batourou est actuellement installée à Paris, où elle travaille dans une société qui s’occupe de la promotion de la culture malienne en France.

“C’est en 1995 que j’ai commencé à résider à Paris, après mon mariage, car je suis mariée à un Français. Mais j’ai toujours continué à travailler dans le domaine de la culture, pour valoriser mon pays”.

Parlant de sa participation, en tant qu’interprète, dans le film “Finyè”, Goundo Guissé est claire : “J’ai d’abord connu Souleymane Cissé par l’entremise de sa fille. A l’époque, j’étais jeune et il m’a proposé de venir jouer comme figurante, car j’allais à l’école. Par la suite, il m’a proposé le rôle de l’actrice principale. C’est comme cela que je suis devenue Batourou”.

Parmi les membres de l’équipe de “Finyè”, la jeune Guissé a beaucoup apprécié ses relations avec feu Balla Moussa Kéita qui, selon elle, l’a énormément soutenue et encouragée pour son rôle. “J’avais très peur, mais Balla Moussa m’a toujours redonné confiance avec ses sages conseils. C’était un vrai professionnel du cinéma au Mali. Il m’a fait toucher la réalité pour que je puisse bien jouer”.

Dans le film, Batourou joue avec Ba, le jeune acteur principal dont le vrai nom était Vieux Mabo Sissoko. Il habitait à Badalabougou, à la Sema I, malheureusement, il est décédé en 1991 suite à un accident de la circulation.

“Finyè” a apporté une grande popularité à ces deux jeunes, qui se sont découvert des fans un peu partout dans les “grin” de Bamako, à l’époque de la dictature militaire. “Finyè” de Souleymane Cissé est le seul long-métrage dans lequel Goundo Guissé dite Batourou ait jamais joué. Elle a tout de même fait une figuration dans le film “Kayaman” d’un réalisateur tchadien. “Après Finyè, j’ai été trop prise. C’est pourquoi je n’ai pas pu faire d’autres films. Mais je reste toujours à la disposition des cinéastes et réalisateurs”.

Merci à Africable Télévision de nous avoir fait revivre de beaux souvenirs en rediffusant le film le soir du 22 Septembre sur nos petits écrans.

Djimé Kanté pour la Nafiguiya Télévision Halal (NTvH)

Source : Le Confident 28 Sep 2018

 

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

La transhumance politique

19 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] La Libre Antenne

19 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018