Jeudi 18 Octobre 2018
Bannière FISST

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Enseignement Supérieur : Désormais les diplômés du baccalauréat des medersas ont leur place dans l’Université du Mali

La cérémonie d’ouverture a marqué la présence du représentant des Émirats Arabes Unis, M. Abdoul Aziz YATTABARY, Président de l’Association des Médersas du Mali, l’Administrateur Provisoire de l’Institut Zayed, des étudiants arabophones ainsi que plusieurs autorités universitaires dont Madame le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique  et le Directeur Général du CENOU.

Dr Issa NASSOKO, Administrateur Provisoire de l’Institut Zayed a, dans son discours, remercié les autorités pour l’ouverture de l’enseignement supérieur aux arabisants. À titre de rappel, il a évoqué à madame le Ministre de l’enseignement supérieur, Assetou Foune SAMAKE Migan que c’est le 15 février 2017 qu’elle a décidé de la mise en place d’une administration provisoire afin de faire le nécessaire pour la préparation des textes de fonctionnement pour le démarrage de l’Institut Zayed en 2017-2018.

À cet effet, dit-il, “notre mission s’est focalisé sur l’élaboration des curricula de formation, les régimes d’études, les conditions d’accès, le règlement intérieur, identifier les ressources humaines, évaluer le potentiel du bâtiment et proposer les réparations et équipements nécessaires de l’Institut Zayed”. Il a ajouté que suite à ces travaux, l’administration provisoire a tenu deux ateliers pour  valider le régime d’études et les filières d’enseignement du 14 au 15 septembre 2017 et du 16 au 20 octobre 2017 à l’issue desquels le concours fut organisé. Il a évoqué que le concours a enregistré 592 candidats dont 38 filles. À l’issue du concours 149 ont été admis.

Pour conclure, il a laissé entendre que l’Institut forme les étudiants dans les filières entre autre : finance comptabilité, gestion des ressources humaines, informatique de gestion, finances islamiques, banques, assurances, commerce international, douanes / transit, assistant d’administration, traduction, relations publiques, droits civils comparés, jurisprudences islamique et magistrature et droit des affaires comparés. Il a réitère ses remerciements à l’endroit du département de madame le Ministre et aux Émirats Arabes Unis pour la réalisation de cet institut plus que jamais important pour les arabisants et le Mali.

Pour sa part madame le Ministre a vivement remercié au nom du gouvernement, les Émirats Arabes Unis pour avoir accompagné le Mali afin de réaliser ce projet de grandes envergures. Elle a également témoigné la bravoure l’administration provisoire pour les travaux effectués tout en les exhortant à plus de rigueur dans le recrutement des enseignants qui auront la charge de former les étudiants. Pour conclure elle a laissé entendre que  c’est d’une bonne école et d’une bonne formation universitaire que se forme une bonne république.

Dognoume Diarra

Source: Le Confident

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Sory  Ibrahim Guindo, journaliste : « En réponse à la lettre circulaire du ministre des Finance, Boubou Cissé, ordonnant une rétention du salaire des magistrats grévistes, le syndicat des magistrats affirment une sombre affaire de 3,5 milliards CFA disparu à l'hôtel des Finances.

C'est maintenant que nos braves magistrats se sont souvenus de cette scabreuse affaire. Au Mali, chacun défend sa sauce. L'Etat vous paye pour lutter contre la corruption et la délinquance financière, vous vous taisez. Maintenant que l'on menace de vous couper les vivres, vous nous balancer ça ».

 

Blog

« Quand le pays sombre dans la politique politicienne, la démocratie se résume aux luttes électoralistes »

Une petite rétrospective sur la lutte des pères de l’Independence, et du vent de démocratie qui souffla sur l’Afrique dans les années 1990, fait constater aisément l’échec cuisant de toute la classe politique actuelle.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Les routes au Gondwana

18 0ctobre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] Mali: un nouvel espoir de paix?

18 Octobre

© Dépêches du Mali 2012 - 2018