Mercredi 14 Novembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Artistes du Mali : BIENTÔT UN CONCERT DE SOUTIEN AU PRÉSIDENT IBK

«Les artistes soutiennent IBK afin qu’il rempile un second mandat». C’est ce que les différents conférenciers ont martelé, mardi dernier au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba, lors d’une conférence de presse.

Modibo Diabaté, Abdoulaye Diabaté, Naïny Diabaté et Mamoutou Kéïta, 2è vice-président de l’Union des associations d’artistes et producteurs du Mali (UAAPREM) étaient face à la presse pour annoncer le concert qu’ils organisent le 10 juillet prochain dans la même enceinte.

Il s’agira pour eux d’exprimer à travers ce concert, un soutien aux actions du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita. L’initiative a été mû rie depuis longtemps mais les conditions n’étaient pas encore réunies pour la concrétiser. La preuve, des trophées de reconnaissance doivent également être remis à des personnalités qui se sont illustrées pour ce pays. Selon Modibo Diabaté, initiateur de ce concert de soutien au président IBK, les artistes n’ont demandé de l’aide à personne. Ils financent eux-mêmes leur spectacle. Et tous les artistes y sont conviés, a assuré l’initiateur de cette activité de soutien aux efforts du président Keita. Pour le conférencier, il s’agit simplement d’un devoir de reconnaissance.

A son tour, Abdoulaye Diabaté, la main posée sur le cœur en signe de patriotisme, explique les motivations qui sous-tendent leur soutien à Ibrahim Boubacar Keïta. «Nous ne sommes pas ingrats, nous soutenons à haute voix et de manière sincère la candidature du président de la République qui a tant fait pour ce pays», a-t-il dit. A titre d’illustration, il a invoqué le vote et la promulgation de la loi sur les droits d’auteur il y a un an. Une disposition qui prend en compte les droits voisins des droits d’auteur, la copie privée, les sociétés de téléphonie mobile et Internet.

Tout ceci représente une avancée incommensurable, a souligné l’artiste. Il a aussi rappelé que ces éléments étaient consignés dans un précédent décret qui avait été annulé par la Cour suprême sur requête du Conseil national du patronat du Mali. Ce qui avait provoqué des grincements de dents chez les artistes qui voyaient ainsi leur espoir s’envoler. «Mais, les artistes saluent, à ce niveau, le mérite du président IBK qui a décidé d’en faire une loi afin de leur permettre de bénéficier du fruit de leur labeur », a lancé Abdoulaye Diabaté.

Cette situation a apporté un réel ballon d’oxygène pour les artistes car la dématérialisation des supports des œuvres artistiques et culturelles a entrainé la chute de leurs revenus. Et nombre d’entre eux tiraient le diable par la queue parce qu’ils ne gagnaient plus rien. Avec cette loi, les artistes maliens, à l’instar de leurs collègues des autres pays, peuvent espérer tirer profit des chansons, musiques, pièces de théâtre et cinéma qui circulent dans les téléphones portables et sur Internet. Tout comme les écrivains ne seront spoliés par les facilitations des photocopies. Pour Abdoulaye Diabaté, le président IBK a fait de grandes réalisations visibles à travers le pays. La griotte Naïny Diabaté s’est s’engagée à soutenir sa candidature «L’amitié du président IBK avec les artistes ne date pas aujourd’hui. Le chef de l’Etat et son épouse sont les parrains du mémorial Fodé Kouyaté que nous organisons depuis près d’une vingtaine d’années», a relevé la cantatrice, ajoutant que l’engagement du président de la République en faveur de la paix, de la réconciliation et du bonheur du pays ne souffre d’aucune contestation. Elle a dit avoir eu la preuve lors des démarches que les griots du Mali ont effectuées dans le cadre de la réconciliation.

Au nom de l’UAAPREM, elle a déclaré :«les artistes ont trouvé auprès du ministre de la Culture, Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, une disponibilité à tout égard. Après le vote de la loi sur les droits d’auteur et les droits voisins des droits d’auteur, Ramatoulaye Diallo s’est engagée sur le chantier de la Biennale artistique et culturelle. C’était également un défi énorme, au regard du contexte d’insécurité et d’augmentation du nombre des régions. Les sceptiques étaient nombreux à douter de la capacité de notre pays à relever ce défi. Mais grâce au soutien sans faille du président IBK, cela a été possible après huit années d’interruption».

Mamoutou Kéita a aussi évoqué la solidarité agissante du chef de l’Etat à l’égard des artistes en offrant notamment des équipements à des groupes de musique. Enfin, il annoncé qu’un projet novateur verra bientôt le jour. Il s’agit d’un imposant bâtiment qui sera construit sur le site de l’ancienne place du cinquantenaire par la Turquie. Ce joyau abritera un café-théâtre pour des représentations de spectacles.

Youssouf DOUMBIA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Coup d'gueule

Issa N’Diaye à propos de la démocratie au Mali : « Le système électoral malien souffre d'un problème de légitimité »

Blog

 

Cheick Boucadry Traoré : « La gouvernance malienne est en crise.

… Une décentralisation inefficace, coercitive et non démocratique »

« Notre conviction est qu’il faut transformer le Mali au niveau de ses structures politiques et sociales artificiellement édifiées dans l’intérêt d’une classe politique corrompue et capricieuse et une soi-disant communauté internationale qui continue à traumatiser notre pays

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Candidats uniques

13 Novembre


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] RDC: Kamrhe et Tshisekedi retirent leur signature de l'accord

13 Novembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018