Mercredi 12 Décembre 2018

Nous suivre

C'est Qui Ça ?

GAG

Image marquante

Autorités traditionnelles : CRI 2002 INITIE LA JOURNÉE D’ENGAGEMENTS PUBLICS

Le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (CRI 2002) n’est plus à présenter aux observateurs de la scène politique.

Ce regroupement d’intellectuels multiplie les initiatives et actions d’éveil de conscience, mais aussi d’engagements citoyens pour une meilleure implication des autorités traditionnelles et coutumières dans le processus de décision et de construction du pays. C’est dans cette vision globale que CRI 2002 a initié, mercredi dernier, à la Maison des aînés, la Journée d’engagements publics (JEP). La cérémonie a enregistré la présence du 2è adjoint au maire de la Commune IV, Alkoussoum Maïga, du coordinateur général des chefs de quartier du District de Bamako, Bamoussa Touré et plusieurs acteurs de la société civile. Selon le président de CRI 2002, Dr Abdoulaye Sall, cette journée s’inscrit de façon intelligente, pragmatique et innovante dans la dynamique de la transmission et de la gestion des connaissances et savoirs, à la lumière de ce qui a été dit, pensé et recommandé par les autorités traditionnelles et coutumières de l’intérieur du pays. Il s’agit en l’occurrence des Régions de Ségou, Sikasso et Mopti. Quant aux autorités traditionnelles de la capitale, elles doivent prendre le relais de ces connaissances et savoirs émis aux niveaux régional et local, et mieux asseoir la dynamique partagée et acceptée, selon le principe de subsidiarité, au niveau national.

Le président de CRI 2002 a aussi expliqué que cette journée est l’occasion d’écouter, de débattre et de s’engager sur les stratégies et voies à suivre pour les autorités traditionnelles et coutumières en vue d’occuper leur place et jouer leur rôle à travers une bonne implication.

En outre, Abdoulaye Sall a rappelé que les citoyens ne doivent pas tout attendre du gouvernement, avant d’attirer l’attention des participants sur l’importance de l’économie sociale qui joue un rôle économique, social, culturel essentiel dans la stabilité, la cohésion sociale, la réconciliation mais aussi l’unité nationale et la paix. Ils doivent aider le gouvernement dans sa mission, notamment celle de relever le défi du développement. Par ailleurs, Dr Abdoulaye Sall a remercié le gouvernement et tous les acteurs pour leur engagement à soutenir l’initiative.

A sa suite, le coordinateur général des chefs de quartier de la capitale a vivement salué l’initiative durable de CRI 2000, en précisant que le cercle a donné davantage de légitimité aux autorités traditionnelles et coutumières. «Grâce à CRI 2002, nous sommes davantage consultés par les dirigeants qui ne sont pas sensés ignorer notre utilité dans notre société», a-t-il affirmé.

Par ailleurs, Bamoussa Touré a attiré l’attention des autorités traditionnelles sur leur rôle crucial dans la sauvegarde de la stabilité. Pour lui, il est clair qu’une autorité traditionnelle ou coutumière ne doit pas afficher publiquement d’étiquette politique. «Un chef de quartier ou de village doit choisir son candidat dans la plus grande discrétion possible. Il ne doit pas afficher sa préférence», précise le représentant des notabilités de Bamako. Quant à Alkoussoum Maïga, il a salué l’engagement de CRI 2002, tout en précisant que c’est un honneur pour sa commune d’accueillir cette journée patriotique.

Mohamed D.

DIAWARA

Source : l’Essor

Commentez avec facebook

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Binthily Signs

Binthily Signs propose trois grands modèles d’enseignes. Chacune offre une excellente performance en fonction de votre commerce et des prix défiant toute concurrence : 

Lire la suite

Vents de Chine

Blog

Lettre ouverte de Doumbi Fakoly à IBK : « La malédiction des Morts et des Vivants s’ébranle »

Ibrahima Boubacar Keïta le sais-tu ? La Spiritualité est la gestion du rapport du Monde Invisible au Monde Visible ; car les deux dimensions du temps et de l’espace sont imbriquées l’une dans l’autre ; tout événement dans l’une a des répercussions dans l’autre.

Lire la suite

Ecoutez

 

Mamane
Chronique de Mamane
RFI

Prix Nobel Gondwanais

12 Décembre 


Juan Gomez
Appels sur l'actualité

 

RFI

[Vos réactions] CAN 2019 : quelles conséquences après le choix de la CAF

12 Décembre

 

 

© Dépêches du Mali 2012 - 2018